Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Entente de principe chez Kronos à Varennes

Le syndicat des employés de l'usine de Kronos à Varennes, sur la Rive-Sud, a conclu une entente de principe avec l'employeur dans la nuit de lundi à mardi dans l'espoir de mettre fin à un lock-out qui dure depuis cinq mois.

Les quelque 320 travailleurs de cette entreprise spécialisée dans la production du dioxyde de titane se prononceront sur la proposition mercredi.

Le syndicat précise qu'il ne commentera pas l'accord avant les résultats du vote.

Le 13 juin dernier, la compagnie a décrété un lock-out, après que les travailleurs eurent refusé à 93 % les offres patronales. Selon le syndicat, ces offres étaient inacceptables parce qu'elles auraient notamment entraîné plusieurs mises à pied en raison du recours à la sous-traitance, et la perte d'avantages sociaux majeurs.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.