Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La proposition de la CAQ sur l'intégrisme menace les églises, dit Couillard

CP

QUÉBEC _ Les limites que veut imposer la Coalition avenir Québec (CAQ) à la liberté d'expression mèneraient à la fermeture des églises et des synagogues, croit le premier ministre Philippe Couillard.

La CAQ presse le gouvernement libéral d'agir contre l'intégrisme en modifiant la Charte des droits et libertés pour interdire le déni "à répétition" des valeurs québécoises, comme la démocratie, l'égalité des sexes et le respect de l'orientation sexuelle.

La mesure vise à faire taire les imams "radicaux" qui prêchent la charia et défendent des positions rétrogrades.

En Chambre mercredi, le premier ministre a de nouveau rejeté la proposition caquiste, faisant valoir que la liberté d'expression comporte aussi le droit de proférer des inepties. Pour M. Couillard, la cour a très bien défini les deux seules limites à la liberté d'expression que sont l'appel à la haine et le discours haineux.

Il a aussi fait remarquer que les imams ne sont pas les seuls leaders religieux à tenir des discours qui contreviennent aux valeurs de la société libérale, notamment en matière d'orientation sexuelle et d'égalité des sexes. Prise à la lettre, la proposition caquiste aurait pour effet de fermer non seulement des mosquées mais aussi des églises chrétiennes et des synagogues, a affirmé le premier ministre.

INOLTRE SU HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.