Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Turquie rabroue les pays qui ont reconnu le génocide arménien

Turkish President Recep Tayyip Erdogan gestures during a brief press conference at the Cotroceni presidential palace in Bucharest, Romania, Wednesday, April 1, 2015. Two members of a banned leftist group and a prosecutor they held hostage inside a courthouse in Istanbul died Tuesday after a shootout between the hostage takers and police, officials said. Erdogan is on an official visit to Romania. (AP Photo/Vadim Ghirda)
ASSOCIATED PRESS
Turkish President Recep Tayyip Erdogan gestures during a brief press conference at the Cotroceni presidential palace in Bucharest, Romania, Wednesday, April 1, 2015. Two members of a banned leftist group and a prosecutor they held hostage inside a courthouse in Istanbul died Tuesday after a shootout between the hostage takers and police, officials said. Erdogan is on an official visit to Romania. (AP Photo/Vadim Ghirda)

ANKARA, Turquie - Le président turc a rabroué sévèrement les dirigeants de plusieurs pays qui ont reconnu le génocide arménien à l'occasion de la commémoration du centenaire des massacres en Arménie par les Ottomans.

Recep Tayyip Erdogan a accusé samedi la France, l'Allemagne, la Russie et l'Autriche d'adhérer au «mensonge» construit de toutes pièces par les Arméniens, selon lui. Les dirigeants de ces pays — ou leurs Parlements — ont tous qualifié les événements de 1915 comme un «génocide».

Il a aussi reproché aux États-Unis de se ranger du côté de l'Arménie, même si le président Barack Obama s'est bien gardé d'utiliser le terme controversé dans son message de condoléances.

M. Erdogan a en outre encouragé ces pays à reconnaître eux-mêmes les «taches» dans leur propre histoire.

Les historiens estiment que plus de 1,5 million d'Arméniens ont été tués par l'Empire ottoman lors de la Première Guerre mondiale. La Turquie a toujours refusé de reconnaître qu'il s'agit d'un génocide.

INOLTRE SU HUFFPOST

Mémorial du génocide arménien

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.