Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Atteinte d’Alzheimer, cette ancienne ballerine n’a pas oublié la danse du «Lac des Cygnes»

Marta Gonzales, aujourd’hui disparue, aurait été danseuse au New York City Ballet dans les années 60.

Quand la mémoire du corps fait des miracles. Cette ancienne danseuse professionnelle touchée par la maladie d’Alzheimer a ému les internautes avec son interprétation du célèbre ballet du Lac des Cygnes de Tchaïkovski. Réalisée en 2019, la vidéo a été remise à l’honneur ce 8 novembre par le chanteur espagnol Alfredo Tejada, et a été vue à plus de 4 millions de reprises.

Dans les années 60, Marta Gonzales aurait été ballerine dans la compagnie de danse classique et moderne de New York. En 2019, l’association espagnole “Música para despertrar” qui oeuvre pour l’éveil musical des malades d’Alzheimer, lui rend visite dans une maison de retraite de Valence et capture cette vidéo, à découvrir en tête de cet article.

Sur son fauteuil roulant, l’ancienne danseuse semble immédiatement reconnaître le solo de hautbois du “Lac des Cygnes”. Elle sent ses mains se mouvoir mécaniquement sur ses sonorités familières, se rétracte, puis accepte de se laisser porter par la musique.

Plus la musique avance, plus Marta Gonzales semble reproduire les pas qu’elle a dû tant répéter, il y a près de 60 ans. Peu à peu, elle se concentre sur son port de tête, la rigueur de ses gestes.

Complètement implicite, ce phénomène de motricité automatique porte un nom, la mémoire procédurale. Elle est à la fois résistante face au temps, mais aussi à la maladie, notamment neurodégénérative comme l’Alzheimer.

Quelques jours après la publication de cette vidéo l’année dernière, Marta Gonzales s’est éteinte.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

À voir également:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.