Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Élections 2015 - Thomas Mulcair cite un document de la CIBC qui critique le bilan conservateur

DUNDAS, Ont. — Thomas Mulcair voulait, comme les autres chefs en ce 24ième jour de la campagne électorale fédérale, parler d'économie, mardi matin. À Dundas, en Ontario, il vantait l'intention du NPD de baisser les impôts pour les PME, les meilleurs créateurs d'emplois, selon lui.

Et il a préféré donner très peu d'attention à une lettre de la banque CIBC à ses investisseurs. La banque, dans sa lettre, cite comme facteur d'instabilité la possible élection, cet automne, d'un gouvernement qui ne soit ni conservateur, ni libéral.

M. Mulcair a préféré citer un autre document de la banque qui, il y a deux mois, estimait que la qualité des emplois créés au Canada était à la baisse; une analyse qui confirme la critique que fait le NPD du gouvernement Harper, de l'avis de M. Mulcair.

Le chef néo-démocrate n'a pas voulu commenter donc, le contenu précis de la lettre de la CIBC, préférant quitter le point de presse devant l'insistance des journalistes.

M. Mulcair poursuit sa tournée de l'Ontario, mardi. Après Dundas, il devait s'arrêter à Kitchener en après-midi, puis tenir un rallye à Sarnia en soirée.

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.