Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Devoir s'amuse de la démission de Bev Oda (PHOTO)

Le quotidien Le Devoirs'est amusé du départ de la ministre Bev Oda en titrant «Bev Oda ne démissionne pas».. mais en rayant les mots «ne» et «pas».

Il s'agit d'une référence à l'épisode de 2009, où elle avait inscrit à la main le mot «not» pour empêcher une subvention au groupe KAIROS, malgré l'avis favorable de ses fonctionnaires.

Bev Oda, ministre de la Coopération internationale et députée de Durham, en Ontario, a annoncé mardi qu'elle quitterait la vie politique le 31 juillet. Elle n'a donné aucune explication sur sa décision.

Toutefois, plusieurs informations indiquaient qu'elle serait évincée du cabinet lors du prochain remaniement ministériel du premier ministre Stephen Harper.

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.