Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Diocèse de Québec à la défense de Marc Ouellet

Le Diocèse de Québec vient à la défense du cardinal Marc Ouellet et des 11 autres cardinaux qui sont identifiés dans une liste par une association américaine de victimes de prêtres comme étant « 12 salopards ».

Tous sont des candidats potentiels à la succession de Benoit XVI. Le porte-parole du Diocèse de Québec, Jasmin Lemieux Lefebvre, parle de dérapage inacceptable qui nuit à la réputation de Mgr Ouellet.

Lorsqu'il a quitté Québec, le cardinal Ouellet avait reconnu avoir eu un parcours imparfait, mais selon M. Lemieux Lefebvre, les commentaires vont trop loin. « Aucun des 12 cardinaux mentionnés sur la liste noire ne mérite d'être traité de salopard », a-t-il affirmé avant d'ajouter que « c'est toute la communauté catholique qui est touchée ».

Jasmin Lemieux-Lefebvre s'interroge aussi sur la pertinence de rappeler la condamnation du frère de Marc Ouellet pour agressions sexuelles sur deux adolescentes, y voyant une tentative de salir la réputation du cardinal Ouellet avant le conclave. « Cessez de mentionner le frère du cardinal Ouellet comme étant une ombre au tableau du cardinal. Le frère du cardinal a payé sa dette à la société suite à des abus commis sur des mineurs. En quoi ceci affecterait les qualités personnelles, professionnelles et spirituelles du cardinal Marc Ouellet? Aucunement. »

Marc Ouellet a été primat du Canada et archevêque de Québec de 2003 à 2010. On le considère actuellement comme papable pour succéder à Benoît XVI.

INOLTRE SU HUFFPOST

Dernier angélus du pape Benoît XVI

5. Marc Ouellet (Canada)

Les favoris pour succéder au pape Benoît XVI

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.