Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Incitation à la haine : le fondateur de Pégida Québec s'en prend aux mosquées de Montréal

Capture d'écran

Les autorités policières auraient été avisées à la suite d’une incitation au piratage des mosquées de Montréal du fondateur de Pégida Québec.

Sur Facebook, Jean-François Asgard a publié une liste des mosquées à Montréal et invitait ses abonnés à infiltrer et pirater leurs réseaux d'information « pour ainsi mettre a (sic) nu chaque mosquées (sic) ».

La publication a depuis été supprimée. Quelques internautes disaient avoir signalé sa page Facebook à la police.

La Sûreté du Québec n’a pas confirmé avoir ouvert une enquête à ce sujet. Le SPVM n'a pas encore répondu au HuffPost.

Pégida Québec est la branche québécoise d’un mouvement né en Allemagne qui dénonce « l’islamisation » de l’Occident.

Sur Facebook, ils dénoncent l’arrivée prochaine des réfugiés syriens et demandent la déportation de Zunera Ishaq, la femme qui a prêté son serment de citoyenneté avec son niqab.

Des internautes sur leur page se réjouissaient également de la banderole « Réfugiés, non merci » qui était accrochée à Québec la semaine dernière.

Pégida Québec dit avoir coupé tous les liens avec Jean-François Asgard. Il n’a pas été possible d’avoir plus d’informations à son sujet au moment de publier.

Avec les informations de Hadi Hassin.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des réfugiés syriens dans la neige

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.