Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le RTM reconnaît d’importantes lacunes sur la ligne de trains Deux-Montagnes

Le transporteur est très loin de remplir ses cibles de ponctualité
surfmo via Getty Images

Le Réseau de transport métropolitain (RTM) souhaite mettre en place de nouvelles mesures pour régler les importants problèmes de ponctualité sur la ligne de trains Deux-Montagnes, où les retards se multiplient depuis le début de l'année.

Selon le transporteur, plusieurs actions ont déjà été posées. Une stratégie de retour à la ponctualité sera développée au cours des prochaines semaines.

Selon divers reportages, le taux de ponctualité est descendu aussi bas que 70% des trains arrivant à l'heure sur la ligne Deux-Montagnes. La cible du RTM est 95%.

«Le retour de la ponctualité est une priorité», lit-on dans un communiqué diffusé lundi.

Cette sortie survient alors que le groupe Trajectoire Québec lance une pétition pour réclamer un meilleur service sur cette ligne.

«Maintenir la qualité des services existants, par une ponctualité des trains supérieure à ce qu'elle a été depuis le début de 2018, c'est bien le minimum à quoi les citoyens peuvent s'attendre en échange de leurs tarifs mensuels», affirme François Pepin, président du groupe.

La pétition réclame aussi une «garantie de service». Cette garantie établirait un mécanisme de compensation lorsque les niveaux de service souhaités ne sont pas atteints.

Ce genre de mécanisme pourrait éviter de coûteux recours collectifs comme celui perdu par la défunte Agence métropolitaine de transport (AMT) pour des retards survenus en 2009.

Trajectoire Québec demande finalement la mise en place d'un meilleur processus de desserte provisoire en cas de panne, notamment en ayant des navettes disponibles rapidement.
VOIR AUSSI:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.