Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Élections fédérales 2015 : légalisation du cannabis et autres promesses de la plateforme du Parti libéral du Canada

Légalisation du cannabis et autres promesses de la plateforme libérale

Les libéraux de Justin Trudeau ont dévoilé leur plateforme complète lundi. Un document de 88 pages qui réitère certaines promesses du parti, tels que les investissements en infrastructures et les baisses d’impôts pour la classe moyenne. Voici quelques autres promesses qui ont retenu notre attention.

L’aide aux études postsecondaires
Les libéraux utiliseraient les crédits d’impôts pour les frais de scolarité et les manuels scolaires pour augmenter le plafond des bourses pour les étudiants de familles à faible et moyen revenu. Les prêts étudiants seraient aussi remboursables seulement lorsque le diplômé gagnera plus de 25 000$ par année.
La légalisation de la marijuana
Un groupe de travail plancherait sur un système pour la vente et la distribution légale de la marijuana, qui serait sujette aux taxes fédérales et provinciales. Le Code criminel serait modifié afin d’éliminer la consommation et la possession de cannabis, mais les sanctions seraient plus lourdes pour la vente de cannabis aux mineurs, ainsi que pour la conduite sous l’effet de drogues.
La possession d’armes à feu
Les libéraux abrogeraient C-42, rendant la tâche plus difficile pour les détenteurs d’armes de transporter leurs fusils sans permis. À noter aussi que la vérification des antécédents serait renforcée lors de l’achat d’une nouvelle arme à feu.

Le Canada deviendrait aussi signataire du Traité sur le commerce des armes de l’ONU.
Épier les Canadiens – avec un mandat
Justin Trudeau avait promis d’amender la loi C-51 pour y annuler les éléments plus controversés. Mais il permettrait toujours à l’agence d’espionnage en ligne, le Centre de la sécurité des télécommunications, de surveiller les Canadiens, seulement après avoir obtenu un mandat.

Le CST, similaire à la NSA aux États-Unis, est supposé surveiller les communications à l’étranger à des fins de renseignement, pas espionner les Canadiens. La loi antiterroriste C-51 a toutefois inclus le CST parmi les 17 agences autorisées à s’échanger de l’information.
Lutter contre la violence conjugale
Les libéraux promettent de modifier le Code criminel afin de renverser le fardeau de la preuve pour les récidivistes de la violence conjugale – qu’elle soit physique, sexuelle ou psychologique.

Le suspect devra donc prouver pourquoi il ne devrait pas être détenu sans caution; présentement, la Couronne doit prouver pourquoi un suspect devrait rester derrière les barreaux.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

PLC - Une aide bonifiée aux étudiants

Les promesses de la campagne électorale

Before You Go

Popular in the Community

Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.