Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Belles Combines: mode 100 % québécoise, coup de coeur de 2015!

Au début de l'été dernier, nous vous faisions découvrir Les Belles Combines: la boutique en ligne mode et éducative 100 % Québécoise à l'esthétique qu'on adore et qui demeure à ce jour l'un de nos coups de coeur de 2015. Quelques mois plus tard, nous avons voulu savoir comment le projet d'Annie et Dominique Bernèche, deux soeurs au talent fou, a évolué et se porte.

« Ça va bien, très bien!», explique Dominique Bernèche, cofondatrice de "Les Belles Combines" .« Parmi nos nouveautés, on a un chandail de la guerre des tuques avec l'iconique réplique " La guerre, la guerre, c'est pas une raison pour se faire mal" et celui d'Émile Nelligan», détaille Dominique Bernèche.

Les looks ont été complétés avec des vêtements et accessoires choisis chez Ciconia (boutique)

« Autre nouveauté: trois t.shirts pour papa dans la ligne "Les Hommes forts", et sans oublier un calendrier de l'Avent pour apprendre à nos petits à donner et faire de bonnes actions. On est très chanceuses, il y a un intérêt toujours grandissant de la part du public et des boutiques.» Quoi rêver de mieux?

Il y a le site bien sûr, mais aussi des boutiques physiques?

« Oui! Notamment chez Ciconia à Montréal, bientôt chez Billie le Kid, et aussi Les Fonzines à l'Assomption, ou encore le Meraki à Trois Rivières, pour ne citer qu'elles.»

Une histoire de famille derrière Les Belles Combines

C’est d’abord et avant tout une histoire de famille. Deux sœurs, deux complices. Annie et Dominique Bernèche, toutes deux rivalisent d’ingéniosité pour penser une mode raffinée et minimaliste qui favorise l’éducation des enfants, tout en développant le sentiment d’appartenance au Québec et à sa culture.

Annie a sa propre entreprise de design graphique depuis plus de 12 ans, Dominique est maman de 4 enfants et enseignante au primaire entre deux congés de maternité. Les deux sœurs complices sont passionnées par l’éducation et amoureuses du Québec. Leur leitmotiv? L’éducation des enfants, tout en développant le sentiment d’appartenance au Québec et à sa culture. Entretien avec Dominique Bernèche, une femme de convictions inspirante.

Quel est le point de départ des Belles Combines?

« Je cherchais des vêtements pour mes enfants, mais je ne trouvais pas réellement de modèles qui me séduisaient. J'en avais franchement marre des messages et des mots en anglais qu'on retrouve sur quasi tous les modèles. Je me suis alors posé ces questions: « pourquoi ne pas créer des modèles que j'aimerais voir mes enfants porter?» , « pourquoi ne commencerait-on pas à leur donner l’amour du français et la fierté du Québec tout petit? » J’en ai parlé à ma grande sœur, elle a embarqué sur ce projet qui depuis nous exalte!»

Que trouve-t-on comme modèles sur Les Belles Combines?

« Des chandails manches courtes et longues, pour les petits de 18 mois à 8 ans et désormais trois modèles pour papa - le tout sérigraphié à la main. Au programme: quatre collections - grammaire, hommes forts, mots d’usage et kébek love (une référence à Robert Charlebois). On créé les visuels et c’est ensuite sérigraphié par une compagnie d’ici Unik Printshop.»

Les vêtements Les Belles Combines

Ce sont des modèles unisexes?

« Oui, absolument. Nous voulons une mode qui se rapproche de celle des adultes - loin des clichés le rose pour les filles, le bleu pour les garçons.»

Derrière ce projet, il y a un message fort?

« Je regrette profondément qu'il y ait une perte d’intérêt pour le Québec, la culture québécoise et le français. Par exemple: plutôt que les super héros américains, vous trouverez les hommes forts du Québec sur nos chandails. J’aimerais qu'on reconnaisse Louis Cyr autant que Ulk! Je ne suis pas idéaliste et je ne prétends pas non plus changer le monde pour autant.»

«Au Québec dernièrement, on ne donne pas la priorité à l’éducation et c’est franchement regrettable. Je pense que tout part de la petite enfance. En faisant un chandail qui affiche des messages en français avec une belle esthétique, on participe à faire la promotion de la culture québécoise et à éduquer nos enfants dès leur plus jeune âge»

Il y a une grande partie éducative sur votre site?

« Avec 4 enfants, Louis (5 ans), Laurier ( 3 ans), Simone ( 1 an ), Marie (2 mois), je suis organisée comme une garderie à la maison. Je leur apprends notamment les prémisses de la maternelle, ce qui n’exclut pas les camps de jour pour se sociabiliser bien sûr. Sur le site, dans la section outils/astuces, vous trouverez des trucs d’organisation ainsi que des outils téléchargeables. C’est une porte ouverte chez nous, si cela peut aider d'autres parents, sans jamais avoir la prétention de donner de leçons de vie bien sûr".

Les règles familiales @LesBellesCombines

Les enfants les mieux habillés
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.