Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les conservateurs ont-ils diminué les émissions de GES?

Radio-Canada.ca

Épreuve des faits - Le ministre de l'Infrastructure, Denis Lebel, a-t-il raison de prétendre que grâce au gouvernement conservateur, les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont en baisse au pays?

Un texte de Caroline Belley

« On est le premier gouvernement au Canada à être capable de faire diminuer les gaz à effet de serre tout en supportant le développement économique. »

— Denis Lebel, ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires gouvernementales

Vérification faite: OUI, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué, mais est-ce que le gouvernement conservateur peut s'en attribuer le mérite ?

Le plus récent rapport d'Environnement Canada nous apprend qu'entre 2005 et 2012, les émissions de gaz à effet de serre ont connu une baisse de 5 %. Mais la situation est plutôt attribuable à une diminution de la production de charbon au profit d'énergies propres, ainsi qu'à la récession de 2008 qui a engendré une baisse de production des industries manufacturières.

La majeure partie des GES générés au pays est due à l'exploitation du gaz et du pétrole, notamment en raison de la production croissante de pétrole provenant des sables bitumineux de l'Alberta.

Depuis 2005, l'Alberta est la province canadienne qui génère le plus de gaz à effet de serre, alors que pour la même période, le Québec a réduit ses émissions de GES de près de 9 %.

Entre 1990 et 2012, les émissions totales de gaz à effet de serre sont passées de 591 à 699 mégatonnes, une hausse de 18 %.

INOLTRE SU HUFFPOST

Efficacité environnementale: le classement des pays développés

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.