Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Élections fédérales 2015: Les libéraux veulent mieux financer Radio-Canada, et faire un ajout au mandat

Les libéraux ont promis de renverser les compressions des conservateurs dans le financement de Radio-Canada/CBC, mais cet argent vient avec certaines conditions.

Lors d'un débat sur l'avenir de l'industrie culturelle, le député sortant Stéphane Dion a affirmé que le parti ajouterait temporairement la promotion et la distribution de longs métrages canadiens dans le mandat du diffuseur public.

M. Dion a soutenu que le rôle de Radio-Canada/CBC comme plateforme du secteur culturel canadien était «primordial», un élément, a-t-il souligné, qui est ressorti clairement durant des consultations récentes.

«Le rôle que tous les témoins aux audiences voulaient voir jouer la CBC dans la distribution et le marketing des longs métrages canadiens est quelque chose que nous allons inclure dans le mandat de la CBC — non seulement sur l'ampleur des montants mais en négociant un mandat de cinq ans», a dit M. Dion.

«Ce sera indépendant par la suite, nous allons nous assurer que le conseil ne soit pas politisé», a-t-il ajouté.

Le mois dernier, le Parti libéral a promis de fournir à Radio-Canada/CBC 150 millions $ en financement annuel additionnel — 35 millions $ de plus par année par rapport à ce qui a été perdu dans les compressions.

Le NPD a promis de rétablir les 115 millions $ en financement coupés par le gouvernement conservateur.

Le candidat néo-démocrate Andrew Cash a affirmé, mercredi, que le NPD ne s'immiscerait pas dans le mandat de Radio-Canada/CBC, disant que le conseil d'administration du diffuseur public devait rester indépendant.

Le conservateur Rick Dykstra s'est retiré quelques heures avant le débat, faisant valoir un problème à son horaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses de la campagne électorale

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.