Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Louis-Jean Cormier ouvre la porte au retour prochain de Karkwa

C'est depuis la France que le chanteur et guitariste Louis-Jean Cormier a ouvert la porte au retour du groupe Karkwa, en pause depuis quatre ans.

Lundi, au micro de l'émission Sous les jupes de FIP, une émission de la chaîne musicale publique française, Louis-Jean Cormier a d'abord nié la fin de Karkwa, avant d'évoquer le retour prochain du groupe.

«Pour dire la vérité, on a fait des retrouvailles dernièrement. Ça a été vraiment très cool. On se dit que ce ne serait pas une mauvaise idée de retravailler sur des trucs, mais il n'y a pas de dates précises. La porte est ouverte. On va avancer là dedans. J'ai un beau studio d'enregistrement à Montréal et j'ai invité les amis de Karkwa à venir de temps en temps faire un tour, s'amuser avec les jouets.» - Louis-Jean Cormier

Louis-Jean Cormier est présentement en France pour offrir une série de spectacles.

Karkwa, qui s'est formé en 1998, a lancé son premier disque, Le pensionnat des établis, en 2003. Rapidement, Karkwa s'est forgé une réputation de groupe de scènes avec ses spectacles puissants.

La parution du disque Les tremblements s'immobilisent en 2005 a renforcé et confirmé le succès du groupe sur la scène québécoise.

La consécration est survenue en 2010 lorsque Karkwa a remporté le prestigieux Polaris grâce au disque Les chemins de verre. Jusqu'à présent, Karkwa est le seul groupe ou artiste québécois francophone qui a mis la main sur ce prix.

Avant sa séparation en 2012, le groupe avait lancé un album enregistré en spectacle, Karkwa Live.

VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.