Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Louise Harel lance une première flèche au candidat Denis Coderre

La confirmation de la candidature de Denis Coderre à la mairie de Montréal, jeudi matin, a suscité peu de réactions dans la classe politique. La chef du parti Vision Montréal, Louise Harel, a souligné qu'après « un an de mutisme, le test de la réalité commence enfin » pour M. Coderre.

Un autre adversaire de M. Coderre, le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a réservé ses commentaires pour le début de la soirée. M. Bergeron n'entend pas commenter l'annonce de M. Coderre avant 19 h, où il procédera à l'annonce de plusieurs candidatures de son propre parti dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve en prévision des élections municipales de novembre prochain.

Quant au ministre québécois responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, il estime que M. Coderre est « probablement un candidat crédible ». « Ils sont tous crédibles », a-t-il précisé en parlant de l'ensemble des candidats qui briguent la mairie de Montréal.

Le ministre responsable de la métropole a confié que M. Coderre a demandé à le rencontrer il y a environ un mois. Ce dernier lui a fait part de ses idées pour Montréal, mais M. Lisée lui a simplement dit qu'il entendait demeurer à l'écart de la campagne électorale.

M. Lisée préfère lancer un appel au débat d'idées et à la participation électorale. « Je souhaite une bonne campagne, un bon débat d'idées tourné vers l'avenir, et je vais travailler à 150 % avec la personne que les Montréalais [éliront]. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.