Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Marcel Côté reste dans la course

PC

Marcel Côté est déterminé à demeurer dans la course à la mairie de Montréal, malgré une semaine mouvementée pour sa formation, à la suite des affaires des appels automatisés et des doubles dons. Il désire relancer sa campagne en misant sur le contenu.

Le candidat à la mairie a réaffirmé sa conviction lors d'un point de presse dimanche pour l'annonce de la construction, s'il est élu, d'un nouveau centre communautaire dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

« Penser que je ne serai pas candidat à la mairie et que je vais démissionner est totalement ridicule. » -- Marcel Côté

Il a déclaré que son parti avait corrigé le tir immédiatement à la suite des révélations sur les appels automatisés effectués par son parti et qu'il était « retombé dans le contenu ». « Avant-hier, nous avons annoncé une politique de réindustrialisations dans l'est et aujourd'hui nous annonçons l'ouverture d'un centre communautaire », a-t-il affirmé. Nous faisons une campagne de contenu. »

Le coût du centre communautaire annoncé par le chef de parti est évalué à 18 millions de dollars. Il sera situé dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville et regroupera 15 organismes ainsi que la bibliothèque.

Épinglé par le Directeur général des élections

Le parti de Marcel Côté, Coalition Montréal, a rejoint 980 Montréalais mercredi soir par téléphone, sans se nommer, ce qui est contraire à la Loi électorale.

Dans ses appels téléphoniques, il dénigrait ses adversaires Richard Bergeron et Denis Coderre, qui ont ensuite porté plainte au Directeur général des élections (DGE).

Coalition Montréal s'est aussi fait montrer du doigt vendredi pour une histoire de doubles dons. Un examen de la liste des donateurs a permis de constater que 29 personnes ont donné à la fois au parti de Marcel Côté et à celui de Louise Harel, qui font équipe pour briguer la mairie de Montréal.

Un sondage publié la semaine dernière le place troisième dans les intentions de vote des Montréalais derrière Denis Coderre et Richard Bergeron.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les candidats à la mairie de Montréal s'amusent en campagne

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.