Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Marilou de Trois fois par jour lance une «robe de maison» qui ne fait pas l'unanimité (VIDÉO)

La femme d’affaires derrière Trois fois par jour se lance dans la mode féminine en commercialisant une robe en lin disponible dans deux teintes. Si certains se disent en amour avec, d’autres la comparent à une «jaquette».

Folle de ses tabliers en lin, Marilou explique sur les réseaux sociaux avoir décidé de reprendre le même tissu pour concevoir une robe en collaboration avec la designer Amélie Hébert, confectionnée à la main à Montréal.

Le modèle très ample muni d’un col Claudine, de manches trois-quarts et d’une micro fente sur le dos est disponible en grège et crème sur la boutique en ligne de Trois fois par jour. Le prix : 58,95$.

La robe Trois fois par jour

«Je voulais que nos modèles soient tellement confortables qu’on ait l’impression de n’avoir rien sur le dos. Je voulais aussi que ce soit simple et que ça mette en valeur les femmes», raconte Marilou sur la page Facebook de Trois fois par jour.

La robe au design emprunté des années 30-40 n’est cependant offerte qu’en taille petite, moyenne et grande. Certaines se sont immédiatement plaintes de l’absence de XL en boutique, ce à quoi Marilou a répondu que d’autres tailles seraient disponibles sous peu, dont le XS.

Quelques réticences

Après le lancement officiel sur les réseaux sociaux effectué vers 20h lundi soir, quelques fans de l’ex-chanteuse ont cependant questionné le qualificatif «robe de maison». Est-ce parce qu’elle est associée au « linge mou » qu’on enfile que dans l’intimité ou bien est-elle réservée qu’aux femmes de maison d’une autre époque? Quoi qu’il en soit, la mention a été retirée sur tous les réseaux sociaux de la marque peu de temps après.

Si de nombreuses personnes ont dit adorer la robe et surtout la campagne mettant en vedette la diversité, d’autres ont critiqué le style, comparant le vêtement à une «jaquette» inspirée de la communauté amish.

«C’est très joli, mais ce n’est pas un modèle très avantageux pour les rondes», a commenté une autre internaute.

Marilou avait fait ses premiers pas en mode en lançant il y a quelques semaines une collection pour bébé nommé Petite Lou & Co qui avait fait un tabac.

VOIR AUSSI :

INOLTRE SU HUFFPOST

Leurs livres de recettes préférés

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.