Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mauricio Galdi a eu recours à huit chirurgies pour ressembler à sa poupée favorite

mauricio galdi/Instrgam

Petit, Mauricio Galdi, originaire de Sao Paulo au Brésil, enviait les fillettes de pouvoir jouer avec le copain de Barbie, Ken.

Ces jours-ci, l’homme de 27 ans est littéralement devenu Ken.

« Je voyais les fillettes jouer avec leur Barbie et je voulais faire la même chose, mais je ne l’ai jamais fait par peur de me faire juger », a-t-il confié au MailOnline.

Même s’il voulait tant jouer avec des poupées pendant sa jeunesse, Galdi n’a pas altéré son apparence dans le but de ressembler à Ken.

Il a eu recours à huit procédures cosmétiques, incluant une rhinoplastie, parce qu’il voulait poursuivre sa carrière d’acteur.

« Je n’ai jamais cherché à devenir le Ken brésilien, c’est quelque chose qui m’est venu, la télévision m’a donné ce titre », a-t-il expliqué.

Il semble maintenant plus qu’heureux d’accepter le titre et publie régulièrement des photos de lui posant avec une poupée Ken sur Instagram.

Galdi n’est pas le premier Brésilien à s’identifier comme le Ken humain.

Celso Santebañes, décédé plus tôt cette année de leucémie, avait précédemment fait les manchettes pour avoir dépensé plus de 50 000 dollars en chirurgie pour ressembler à Ken.

Santebañes avait subi une chirurgie des lèvres et du nez et avait aussi altéré la forme de son visage pour ressembler le plus possible à la poupée.

Le Ken humain Justin Jedlica

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.