Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des médecins font une révérence en hommage à un donneur d'organe de 11 ans

Alors que la mère du garçon est en larmes à l’arrière, des médecins entourent la civière du jeune Liang Yaoyi, 11 ans, et font une révérence. Quelques minutes plus tard, le corps était envoyé en salle d’opération pour que les organes de l’enfant soient prélevés afin d’être utilisés pour sauver des patients en attente d’une transplantation, en accord avec le souhait de l’enfant.

Cette photo touchante a été prise le mois dernier à l’hôpital universitaire Zhongshan, en Chine, où le jeune garçon est décédé d’un cancer du cerveau. Malgré son combat contre la maladie, ses derniers souhaits étaient de permettre à d’autres de vivre en leur donnant ses organes.

Le geste de Liang est d’autant plus impressionnant puisque le don d’organes volontaire est un concept relativement nouveau en Chine. Le premier registre national des organes a été établi en 2010 – auparavant, la majorité des organes destinés aux transplantations provenaient de prisonniers exécutés.

Au départ, rapporte CCTV, ses parents étaient opposés à l’idée, mais ont compris que leur fils, conscient qu’il ne réaliserait jamais son rêve de devenir un docteur, voulait que sa dernière action sur terre soit de sauver des vies d’une autre manière.

Lorsque le garçon a finalement perdu son combat contre la maladie, il n’y a pas eu beaucoup de temps pour les adieux. Les médecins n’avaient d’autre choix que de l’amener le plus rapidement possible en salle d’opération afin que ses reins et son foie soient prélevés.

Malgré l’urgence, ses médecins ont tout de même pris le temps de montrer leur respect au patient altruiste, en effectuant trois révérences, un geste traditionnellement effectué aux funérailles pour honorer la personne décédée.

Seulement huit heures après sa mort, le souhait de Liam a été exaucé – son rein et son foie avaient déjà été utilisés pour sauver la vie de deux personnes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Dad With Cancer Writes Napkin Notes For Daughter

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.