Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les 10 meilleurs restaurants italiens de Montréal

😋

On me demande souvent, étant donné mes origines, quels sont mes restos italiens favoris. Je réponds alors que les Italiens ne mangent pas dans ces restaurants, puisqu'ils leur préfÚrent la cuisine de la mamma, la meilleure qui soit!

Normal, sinon on insulterait ladite mamma! Mais ça, c'est ma rĂ©ponse «diplomatique», afin d'Ă©viter un scandale ou une guerre familiale! J'ai tout de mĂȘme dĂ©cidĂ© d'outrepasser les lois tacites de notre clan pour vous dĂ©voiler mes secrets de foodie qui aime manger au resto, mĂȘme quand il s'agit de cuisine italienne. Pourvu que vous ne criiez pas sur tous les toits que je vous les ai dĂ©voilĂ©s, car je ne voudrais pas ĂȘtre privĂ©e des «doggy bags » de ma mĂšre lorsqu'elle fait ses aubergines au parmesan, que j'aime tant!

Voici donc le top 10 de mes restos italiens préférés en ville :

10 meilleurs restaurants italiens à Montréal selon Marie-Claude Di Lillo

7

77, rue de la Commune O., Vieux-Montréal (514) 392-1568

Si vous n'ĂȘtes jamais allĂ© dans ce sympathique et chaleureux resto du Vieux-MontrĂ©al, courez l'essayer! Le dĂ©cor n'a rien de trĂšs italien, mais il est plutĂŽt typique des restos du coin : vieux murs de briques, nappes blanches sur tables de bois, dĂ©cor rustique rappelant l'Ă©poque de construction du bĂątiment (18e siĂšcle). En revanche, il s'agit lĂ  d'un resto familial italien typique comme il s'en trouve Ă  Rome, rĂ©gion d'oĂč est issue la chef propriĂ©taire Emma Risa. Vous y serez reçu comme de la famille proche : service amical, gĂ©nĂ©rositĂ© dans les plats et dans les attentions, choix de vins italiens capiteux, et surtout, surtout... vous allez vous rĂ©galer ! De la vraie bouffe rĂ©confort, puisque, en quelque sorte, vous ĂȘtes chez la mamma ! Au menu, des spĂ©cialitĂ©s typiques de Rome : tripes Ă  la romane, linguini carbonara, spaghetti a la gricia (bacon de joues, fromage pecorino romano), cacio e pepe (tonnarelli, fromage pecorino romano, huile d'olive, poivre noir... Le tout : dĂ©-li-cieux !

Nora Gray

1391, rue Saint-Jacques O., Quartier Griffintown

(514) 419-6672

Il faut chercher ce resto pour le trouver. Heureusement sa bonne réputation fait qu'on le trouve, bien qu'il soit un peu perdu au milieu de condos et d'autres bùtiments commerciaux. Le nom ne fait pas trÚs italien, mais la chef l'est par ses origines. Emma Carderelli (ex-cuisiniÚre au Liverpool House de 2007 à 2011) s'est associée au gérant et sommelier Ryan Gray et à Lisa McConnell pour ouvrir un resto qui servirait des plats inspirés par les recettes de sa grand-mÚre. D'ailleurs, le nom Nora Gray est composé du prénom de cette derniÚre, qui a réussi à transmettre sa passion pour la bonne cuisine à sa petite-fille, et du nom de famille du gérant. Entre autres spécialités, vous y retrouverez, oui des plats de Toscane, lapin braisé, feuilles de sauge frites et noix de pin, sanglier braisé et ragoût de liÚvre, mais aussi des spécialités du Piémont, de la Calabre et de la région de Rome, comme cette délicieuse recette de saucisses épicées aux tomates. Une cuisine authentique et une ambiance conviviale vous y attendent !

Restaurant Lucca

12, rue Dante, Petite-Italie (514) 278-6502

Un restaurant sans flafla, au local exigu, avec une décoration sobre et un service discret. Mais tout est dans l'assiette ! Une cuisine du marché avec des produits d'ici, sauf pour les huiles d'olive, le vin et le fromage importés d'Italie. Le propriétaire, Anthony Papalia, tient à ce que son chef, Adelino Dominguez (un Portugais !), continue d'utiliser des produits de saison pour plus de fraßcheur. Les viandes viennent donc des boucheries locales et les légumes et fruits du marché Jean-Talon, à proximité. Lorsque j'y vais, je prends souvent mon plat préféré : les linguine aux fruits de mer, sauce marinara. Toujours aussi bons ! Mais leur jarret d'agneau est aussi délicieux. Le menu est intéressant car il change souvent. On a toutefois toujours le choix entre trois plats de viandes, de pùtes, un de poisson et un de risotto. Et les desserts sont tous faits maison. Leur tiramisu vaut vraiment le détour !

Hostaria

236, rue Saint-Zotique, Petite-Italie (514) 273-5776

Ce resto coquet de la Petite Italie existe depuis cinq ans. Son ex-propriĂ©taire, figure emblĂ©matique de la Petite Italie, Aniello Covone, est malheureusement dĂ©cĂ©dĂ© l'an passĂ©. On le connaissait dĂ©jĂ  du temps de son ancien restaurant, Il Mulino, faisant quelques apparitions sympathiques Ă  l'Ă©mission tĂ©lĂ© de JosĂ©e Di Stasio. AprĂšs sa mort, la famille a gardĂ© le resto, et ils ont su prĂ©server l'esprit, le charme et la mĂȘme qualitĂ© des plats que du temps oĂč le pĂšre vivait. On y propose une cuisine traditionnellement italienne avec une touche trĂšs crĂ©ative dans la prĂ©sentation des plats. En quelques mots, ce qui dĂ©crit le mieux la cuisine : couleurs et saveurs dans l'assiette. Attendez-vous Ă  des plats copieux ; allez-y donc en famille ou entre amis pour partager. Parmi mes plats prĂ©fĂ©rĂ©s : l'antipasto de carpaccio de bƓuf aux pleurotes et fromage padano, en primo piatto les gnocchi Ă  la ricotta (si fondants et fermes Ă  la fois !) et en secondo piatto la cĂŽte de bison pour deux ou la cĂŽte de veau panĂ©e Ă  la milanaise. Pour ajouter au plaisir, ce resto a une des plus belles sĂ©lections de vins au verre et Ă  la bouteille de la Petite Italie.

Inferno

6850, rue Saint-Dominique, Petite-Italie (514) 274-0666

On y va certainement pour sa cuisine, qui est loin d'ĂȘtre infernale comme le suggĂšre le nom du restaurant, mais aussi pour le colorĂ© et sympathique chef propriĂ©taire Nick de Palma ! Si vous ĂȘtes sur Instagram, vous avez sĂ»rement vu passer Nick photographiĂ© avec des bouteilles de champagne et son mot clic prĂ©fĂ©rĂ© : #semprebordelllll ! Mais si Nick a une personnalitĂ© fofolle, sa cuisine est loin de l'ĂȘtre. Pour ce chef qui a Ă©tudiĂ© avec rigueur ses classiques (ses Ă©tudes Ă  l'ITHQ en cucina italiana le prouvent !), la cuisine italienne est Ă  prendre au sĂ©rieux. Ses plats de tripes Ă  la romana, de lasagnettes aux fruits de mer, ses gnocchis et ses plats de poisson (souvenir mĂ©morable d'une morue Ă  la sauce tomate et d'une purĂ©e de courge musquĂ©e tout Ă  fait dĂ©licieuses !) sont parmi les meilleurs plats que j'ai pu dĂ©guster, mais aussi les mieux techniquement rĂ©ussis (cuisson, saveur et prĂ©sentation). Nick fait ses propres charcuteries (salumi), qui sont sa fiertĂ©. En cuisine, il travaille avec Ashley Thornton, qui a Ă©tudiĂ© en Italie pour parfaire ses connaissances dans ce type de cuisine. Ensemble, ils forment un duo de feu !

Impasto

48, rue Dante, Petite-Italie (514) 508-6508

Juste de biais par rapport au restaurant l'Inferno se trouve celui de Stefano Faita - pour ceux qui ne le savent pas, Impasto est le premier restaurant du trĂšs populaire chef et animateur d'origine italienne. Mais aux fourneaux, c'est surtout Michele Forgione qui crĂ©e les dĂ©licieux plats de cette cuisine du marchĂ©, appĂ©tissante et rĂ©confortante. Ce que j'aime surtout, Ă  part les plats, ce sont cette ambiance, ce design chaleureux et moderne de type brasserie (signĂ© ZĂ©bulon Perron) qui attirent une foule de gens sympas, relax, aimant rire et parler fort. On ne va pas lĂ  en amoureux, mais en gang d'amis de prĂ©fĂ©rence. On partage des plats : le poulpe avec langue de bƓuf et rĂ©moulade en entrĂ©e, ou l'invitante mozzarella di bufala du QuĂ©bec, servie avec des lentilles fumĂ©es. Pour les plats principaux, essayez l'Ă©paule de porcelet farcie, rapinis et poire pochĂ©e ou le poulet Rose des Vents aux lĂ©gumes rĂŽtis, de vrais dĂ©lices ! Une mention spĂ©ciale au chef pour l'originalitĂ© des plats : ici, on ne se contente pas de cuisiner les produits de saison, on les rĂ©invente, on les transforme, on les fait entrer dans une danse crĂ©ative oĂč les combinaisons donnent un rĂ©sultat gustatif Ă©tonnant...

Primo & Secondo

7023, rue Saint-Dominique, Petite-Italie (514) 908-0838

Ce petit bistro italien, tout prÚs du Marché Jean-Talon, offre depuis quelques années une cuisine du marché inspirante et goûteuse. Le chef, Roberto Stabile, rivalise de créativité pour offrir à sa clientÚle des plats qui mettent en valeur les produits locaux, tout en combinant saveur et esthétisme. Le menu change au gré des saisons. Celui d'hiver offre une succulente polenta au ragoût de porcelet et des raviolis de mortadelle fondants à souhait ! Ici, on aime aussi les légumineuses de toutes sortes et on les intÚgre joliment aux plats ; idem pour les légumes, ce qui change un peu des traditionnelles pùtes. Une touche minimaliste (pas trop d'ingrédients, pas de sauce épaisse, pas de surenchÚre de beurre) permet aux goûts délicats des aliments des créations du chef de s'exprimer dans toute leur splendeur.

8- Luciano Trattoria

1212, rue Saint-Zotique E., Petite-Patrie (514) 303-1204

http://www.lucianotrattoria.com

Ce nouveau venu sur la scĂšne gastronomique montrĂ©alaise aurait pu m'Ă©chapper puisqu'il n'est ouvert que depuis novembre dernier. Je tenais cependant Ă  l'inscrire sur ma liste, car ma visite rĂ©cente s'est transformĂ©e en rĂ©el coup de cƓur. Les portes de garage vitrĂ©es, qu'on peut ouvrir l'Ă©tĂ© pour laisser entrer l'air, et les nombreuses pensĂ©es Ă©crites sur les murs intĂ©rieurs du restaurant m'ont fait craquer, me rappelant les restos de Greenwich Village Ă  New York. Outre le dĂ©cor, le chef propriĂ©taire Luciano D'Orazio est en soi la plus belle carte de visite du restaurant ! Il semblerait que plusieurs autres chefs, tels les Danny Saint-Pierre et Nick de Palma, viennent dĂ©jĂ  y manger. Mais d'oĂč vient ce prodige des fourneaux, natif de la rĂ©gion de Campobasso ? Il travaillait comme chef au Nizza (ancien resto du centre-ville), entre autres. C'est aussi un ancien batteur d'un groupe rock qui a eu ses moments de gloire aux Etats-Unis ! Aujourd'hui, le chef croit que la cuisine italienne ne se fait qu'avec les meilleurs ingrĂ©dients et beaucoup d'amour, punto. Je vous dirais que j'ai eu de rĂ©elles Ă©motions (presque des larmes) lorsque j'ai pris une bouchĂ©e de ses raviolis aux cinq champignons Ă  la sauce au beurre. Quelle dĂ©licatesse, quelle tendretĂ© et quel goĂ»t divin ! Les fregola (petites pĂątes en forme de plombs provenant de Sardaigne) Ă  l'osso bucco effilochĂ©, oignons verts et vin blanc sont aussi pure merveille. À ma visite, comme j'Ă©tais assise au bar et que la cuisine est Ă  aire ouverte, j'ai pu discuter avec le sympathique et passionnĂ© chef. Moment de pur bonheur...

Nolana

444, rue McGill, Vieux-Montréal (514) 544-0344

On ne peut pas passer Ă  cĂŽtĂ© de la pizza lorsqu'on pense cuisine italienne ! Plat traditionnel, que la recette provienne de Capri, de Naples ou de Bologne, il est toujours bien apprĂ©ciĂ©. Mes pizzas prĂ©fĂ©rĂ©es? Jusqu'Ă  tout rĂ©cemment, c'Ă©taient celles de chez Nolana, dans le Vieux-MontrĂ©al. La margherita surtout (sauce tomate, basilic, fromage mozzarella), choix classique mais si bonne avec sa croĂ»te parfaitement bien grillĂ©e et son intĂ©rieur moelleux. Ses arĂŽmes de cuisson au feu de bois la rendent particuliĂšrement savoureuse. J'adore aussi leur pizza au Nutella : dĂ©-ca-dente ! Cependant, depuis peu, mon cƓur balance entre cette derniĂšre et les pizzas du nouveau restaurant Fiorellino. Celles-ci ont la croĂ»te plus mince et sont plus petites, toutes aussi savoureuses. Une garniture gĂ©nĂ©reuse et des accompagnements audacieux en font un choix intĂ©ressant. Mes prĂ©fĂ©rĂ©es? la Toute garnie (piments rouges rĂŽtis, champignons confits, sopressata) et la Aubergines frites, ricotta, piments chili, tomates marinĂ©es.

Graziella

116, rue McGill, Vieux-Montréal

(514) 876-0116

Le restaurant Graziella pourrait ĂȘtre le pendant italien du restaurant Helena, selon moi. Les deux femmes chefs ont ceci en commun : elles rĂ©ussissent Ă  repousser les limites de la gastronomie de leur pays en y amenant une touche des plus sophistiquĂ©es. De la haute voltige, dans le domaine de la cuisine, voilĂ  ce que c'est ! Un resto qu'on veut garder pour les occasions spĂ©ciales : la Saint-Valentin en amoureux, la cĂ©lĂ©bration d'un anniversaire, le dĂ©part d'un collĂšgue au bureau. Ce restaurant pourrait figurer parmi les grandes tables internationales pour la prĂ©cision et la crĂ©ativitĂ© avec lesquelles Graziella Battista travaille ses assiettes et amalgame les ingrĂ©dients de base de la cuisine italienne. Si dans les autres restaurants il me vient des Ă©motions de plaisir, de rĂ©confort et d'envie de partager, chez Graziella c'est l'envie de voyager, de partir Ă  la dĂ©couverte du monde, et pas seulement de l'Italie, qui me prend! Je pourrais bien sĂ»r vous parler des plats, mais une simple description ne saurait rendre hommage Ă  ceux-ci. Le dĂ©cor est Ă  la hauteur de sa cuisine : raffinĂ©, moderne et lumineux.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.