Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Oscars 2020: du «comics» au cinéma, l'évolution du Joker, «clown prince du crime»

Des «comics» aux interprétations de Jack Nicholson, Heath Ledger ou Joaquin Phoenix, le personnage du Joker a traversé les décennies.

Super-vilain, méchant, psychopathe... Et célèbre. Créé par le trio Jerry Robinson, Bill Finger et Bob Kane, le Joker est devenu le deuxième personnage de DC Comics le plus suivi, derrière son pire ennemi, Batman.

Des lèvres rouge sang, un sourire diabolique, une peinture blanche sur le visage et des sourcils noir sombre: beaucoup sont les acteurs du grand écran qui se sont glissés dans la peau du «clown prince du crime» et qui lui ont permis d’évoluer, jusqu’au dernier Joker réalisé par Todd Philipps et incarné par Joaquin Phoenix. Ce dimanche, le long métrage est en lice dans 11 catégories aux Oscars.

Cesar Romero, le premier Joker

Cesar Romero dans la peau du Joker en 1966
ABC Photo Archives via Getty Images
Cesar Romero dans la peau du Joker en 1966

L’acteur new-yorkais a été parmi les premiers à incarner le rôle du Joker dans le film Batman de Leslie H. Martinson, puis dans la série éponyme en 1966 et 1968. Inspiré du personnage des bandes dessinées, ce clown maléfique, qui passe son temps à rire et à chanter, marque le début de la... psychopathie.

Jack Nicholson, le nouveau Prince du crime

Jack Nicholson dans la peau du Joker en 1989.
Batman, 1989
Jack Nicholson dans la peau du Joker en 1989.

Sorti en 1989, le film Batman de Tim Burton a fait un carton et a obtenu l’Oscar de la meilleure direction artistique. Le Joker a fait peau neuve et cette fois-ci c’est l’Américain Jack Nicholson qui campera le personnage. Sourire diabolique, yeux grands ouverts et sourcils relevés, ce Joker commet des meurtres, notamment à l’encontre des parents de Bruce Wayne, et rend la vie de la chauve-souris très compliquée.

Heath Ledger, le Joker sombre

Heath Ledger interprète le Joker dans «The Dark Knight» en 2008
Mashable
Heath Ledger interprète le Joker dans «The Dark Knight» en 2008

19 ans après la dernière incarnation du personnage, le Joker revient en 2008, interprété par l’Australien Heath Ledger, dans le film «The Dark Knight» réalisé par Christopher Nolan. Des lèvres rouges beaucoup plus larges, un visage blanc et du maquillage autour des yeux, des détails qui renvoient à la fragilité et à la noirceur du personnage, qui passait des heures dans sa suite à penser à des idées noires. Heath Ledger est mort le 22 janvier 2008 à la suite d’une overdose à l’âge de 28 ans. Cette interprétation avait permis à l’Australien de recevoir à titre posthume l’Oscar du meilleur second rôle.

Jared Leto, le pire Joker de l’histoire

Jared Leto incarne le Joker dans «Suicide Squad» en 2016.
Yahoo Movies UK
Jared Leto incarne le Joker dans «Suicide Squad» en 2016.

Dents argentées, tatouages, bagues en or et boucles d’oreilles. C’est Jared Leto qui campera le Joker dans le film Suicide Squad réalisé par David Ayer en 2016. Malgré sa popularité dans le milieu de la musique, le leader du groupe musical Thirty Seconds to Mars n’a pas su séduire les fans du Joker à cause de son côté «gangsta». Déçu du résultat final et de ses quelques apparitions dans le film, l’acteur aurait critiqué Suicide Squad après le tournage en révélant qu’avec les scènes tournées, on pourrait monter tout un film sur le Joker.

Joaquin Phoenix, l’ombre de Heath Ledger

Joaquin Phoenix campe le Joker en 2019
Harper's Bazaar
Joaquin Phoenix campe le Joker en 2019

Si le nouveau Joker a rencontré un succès incontestable, c’est sans doute grâce à lui. Les performances captivantes de Joaquin Phoenix dans Joker, réalisé par Todd Phillips et sorti en octobre 2019, ont permis à l’acteur américain de 45 ans d’être nommé au titre du meilleur acteur. Ce nouveau film s’attarde sur les origines du Joker dans un contexte impressionnant. En effet, Joaquin Phoenix se glisse dans la peau d’Arthur Fleck, un homme pauvre originaire de Gotham City. Déguisé en clown, il se fait agresser. Il devient fou et son cœur se remplit de haine. Cet esprit de vengeance conduira petit à petit Fleck à devenir l’un des personnages les plus maléfiques: le Joker.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Joker rafle 11 nominations aux Oscars

Popular in the Community

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.