Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Pacifica pourrait être la première minifourgonnette hybride autonome

Google tentera de faire de la Pacifica de Fiat Chrysler la première minifourgonnette hybride autonome. Le géant d'Internet a annoncé un partenariat avec Fiat Chrysler qui lui permet d'élargir son programme de tests de voitures sans chauffeur, Google Car.

C'est la première fois que Google travaille directement avec un constructeur automobile pour faire avancer ses recherches sur les voitures autonomes, souligne son communiqué de presse.

Fiat Chrysler va concevoir une version spéciale de la Pacifica hybride pour y intégrer les technologies de Google, notamment des ordinateurs et des capteurs qui permettent au véhicule de percevoir ce qui se passe autour de lui.

Le centre de recherche sera situé au Michigan.

Les voitures seront testées sur les routes d'ici la fin de l'année. Les minifourgonnettes pourraient permettre de doubler le nombre de véhicules de la flotte de Google Car.

Tester un véhicule plus grand

Alphabet, la maison-mère de Google, explique que la minifourgonnette leur permettra de tester un véhicule plus spacieux où les passagers pourront, par exemple, entrer ou sortir du véhicule avec des portes coulissantes automatiques.

Le géant d'Internet tente ainsi de diversifier sa flotte.

«Google Car cherche à inclure un type de véhicule pouvant vraiment transporter des gens, parce qu'il pense que c'est là qu'est le plus grand potentiel pour les véhicules autonomes.»

- Karl Brauer, analyste de la société Kelley Blue Book

L'analyste Karl Brauer explique par exemple que la Pacifica pourrait desservir un campus ou être utilisée dans un système de transport urbain.

La flotte de Google Car comprend pour l'instant 70 véhicules, dont des berlines Lexus de Toyota et des petits prototypes électriques à deux places que l'entreprise a conçus elle-même.

Rattraper ses compétiteurs

Le constructeur Fiat Chrysler Automobiles (FCA) n'est pas aussi familiarisé avec la conduite autonome que certains de ses compétiteurs, selon Soumaya Cherkaoui, professeur au département de génie électrique et génie informatique de l'Université de Sherbrooke. Ce partenariat lui permettra de s'habituer à cette technologie et de faire des avancées.

«L'occasion de travailler étroitement avec les ingénieurs de FCA va accélérer nos efforts pour développer un véhicule entièrement autonome, qui rendra nos routes plus sécuritaires et mettra des destinations quotidiennes à la portée de ceux qui ne peuvent pas conduire.»

- John Krafcik, PDG de Google Self-Driving Cars

Sergio Marchionne, le PDG de FCA, décrit cette initiative comme une chance d'acquérir une expérience « fondamentale » dans le domaine de la conduite autonome, en partie parce que Google Car est l'un des projets les plus avancés de voiture sans chauffeur, même si plusieurs groupes automobiles travaillent sur des projets semblables.

Depuis le lancement du programme en 2009, ses véhicules ont parcouru plus de 2,4 millions de kilomètres. Des tests sont menés actuellement dans les rues de Mountain View, la ville de Californie où Alphabet (société liée à Google) est basée, mais aussi à Austin, au Texas, à Kirkland, dans l'État de Washington, et dans la métropole de Phoenix, en Arizona.

VOIR AUSSI:

Chrysler Pacifica 2017

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.