Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La page Facebook «passif-agressif Ricardo» fera l'objet d'une très sérieuse étude universitaire (VIDÉO)

Avec plus de 30 000 abonnés en moins de deux semaines, la page Facebook «Passif-agressif Ricardo» n'a pas fini d'attirer l'attention. Des chercheurs se pencheront bientôt sur cette page qui rapporte les meilleures questions et réponses qui se trouvent sous les recettes du site Ricardo, afin d'effectuer une étude sur la gestion d'une identité web.

Bizarrement, un des chercheurs qui participera à l'étude est aussi le co-fondateur de cette page Facebook, qui au départ n'était qu'une «simple blague». «C'était vraiment pour rigoler avec des amis que j'ai créé cette page, je ne m'attendais pas à ce qu'elle devienne aussi populaire, aussi vite...» confie à l'autre bout du fil l'universitaire basé à Montréal, qui souhaite préserver l'anonymat.

Il insiste aussi pour garder son lieu de travail confidentiel, puisque les détails de l'étude seront dévoilés prochainement, explique-t-il. Refusant d'en dire plus, il se contente d'indiquer que la page «Passif-agressif Ricardo» permettra à son équipe de fouiller la question «de la gestion d'une identité web».

Continuera-t-il d'alimenter la page Facebook tout en étudiant le phénomène? «Je suis en réflexion, c'est beaucoup de travail et je suis occupé, je n'ai pas encore pris de décision», répond-t-il.

Ricardo toujours perplexe

Le célèbre chef cuisinier reste toujours aussi perplexe par rapport à la page Facebook, et tout autant de l'étude dont elle fera l'objet. Ricardo Larrivée veut avoir plus de détails sur cette étude, afin de se faire une réelle opinion. Mais une chose est sûre: «Pour moi, c'est important qu'on ne rit pas du monde. [...] Car il n'y a jamais de mauvaises questions», a-t-il dit au Huffington Post Québec, en marge d'une soirée organisée mercredi soir à l'Espace Ricardo, à Saint-Lambert.

S'il admet avoir trouvé quelques questions «vraiment très drôles», il a toutefois peu apprécié la création de la page Facebook, et au tout début, il a même considéré l'idée de demander à Facebook de fermer la page, puis s'est ravisé. «Mais, bien honnêtement, je ne sais pas encore quelle est la bonne chose à faire, et quoi penser de cette page», dit Ricardo.

Il espère que le «succès» de la page s'estompera, et que les utilisateurs de son site de recettes ne se sentiront pas gênés de poser des questions, aussi «farfelues» soient-elles. Il reconnaît que la modération de commentaires est une tâche colossale que son équipe «pas si nombreuse que ça» peine à remplir. Le trafic sur le site web ne cesse de croître, et chaque semaine l'équipe de Ricardo est ensevelie sous des milliers de questions culinaires.

Voyez par vous-mêmes quelques publications de la page.

Troisième secondaire.

Posted by Passif-agressif Ricardo on Monday, November 2, 2015

Spécial 5000 : Même chose.

Posted by Passif-agressif Ricardo on Saturday, October 31, 2015

Craquelin de forme carrée.

Posted by Passif-agressif Ricardo on Monday, November 2, 2015

INOLTRE SU HUFFPOST

Records sur les réseaux sociaux

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.