Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Parler de l'existence du père Noël aux enfants? Voici les meilleurs conseils de parents

Et comment les empêcher de tout gâcher auprès de leurs amis et de leurs frères et sœurs.
"S’il y a bien un conseil qui surpasse tous les autres dans les réponses de nos lecteurs, c’est l’importance de recentrer l’attention sur les valeurs que représente le père Noël."
"S’il y a bien un conseil qui surpasse tous les autres dans les réponses de nos lecteurs, c’est l’importance de recentrer l’attention sur les valeurs que représente le père Noël."

Il y a environ une semaine, mon fils de cinq ans s’est tourné vers moi et m’a annoncé avec beaucoup de calme que le père Noël n’existait pas. Selon lui, il s’agit d’un “mythe magique”.

Je pensais qu’il nous restait au moins une bonne année avant d’avoir à affronter cette vérité. En plus, il m’a fait son plaidoyer devant son frère de deux ans. J’ai donc choisi une approche très mature et réfléchie: le faire taire en lui donnant honte. Comment ça, le père Noël n’existe pas? Bien sûr que si. Je ne veux plus t’entendre! De l’éducation de grande envergure, en somme.

Mais même après avoir pris le temps d’y réfléchir, je suis partagée sur l’approche à choisir. D’un côté, je pense que mon fils n’est pas vraiment prêt à renoncer à cette illusion. De l’autre, je n’ai pas envie qu’il soit l’enfant qui sème le trouble chez ses copains de maternelle si je confirme ses doutes. Mais c’est aussi un enfant curieux, doté d’une pensée critique, et je n’aime pas lui mentir.

J’ai donc lancé un appel aux parents de la communauté HuffPost, qui ont accepté de me donner leurs trucs et astuces pour appréhender cette situation. Leurs meilleurs conseils sont réunis ci-dessous.

Insistez sur l’esprit de Noël

S’il y a bien un conseil qui surpasse tous les autres dans les réponses de nos lecteurs, c’est l’importance de recentrer l’attention sur les valeurs que représente le père Noël – c’est-à-dire l’amour et la générosité – et sur la magie qui entoure la période des fêtes.

C’est ce que préconise Amanda, une lectrice dont la fille de quatre ans pose des questions difficiles et qui a récemment déclaré à sa mère que la magie n’existait pas.

“J’en avais presque le cœur brisé. Je lui ai répondu que je croyais très fort en la magie. (...) Depuis, je lui rappelle souvent combien nous sommes entourés de magie au quotidien.” La maternité en est un bon exemple, confie-t-elle. “Elle s’exprime dans la façon dont notre chat vient nous faire des câlins et ronronne, dans la manière dont les fleurs poussent. Je lui ai dit que l’esprit de Noël était magique et bien réel.”

Optez pour l’option “Le père Noël n’existe que pour ceux qui y croient”

Beaucoup de parents disent avoir certifié à leur progéniture que le père Noël existait pour ceux qui croient en lui, soulignant qu’il n’apportait de cadeaux qu’aux enfants qui croyaient en son existence. Je ne suis pas certaine que ça soit vraiment convaincant pour les petits. Peut-être que, dans le doute, ils n’insistent pas plus. Beaucoup de parents déclarent pourtant qu’il s’agit là d’une façon efficace de continuer à les faire croire au père Noël, du moins en apparence.

“Si tu y crois, ça devient réel”, rapporte Maria, une autre lectrice. C’est aussi pourquoi le père Noël n’apporte pas de cadeau aux adultes, la plupart d’entre eux ayant arrêté d’y croire.

“L’un de mes garçons m’a déclaré que le père Noël n’existait pas. J’ai répondu de la manière suivante: ‘Il existe si tu y crois et s’il n’existe pas, il ne vient pas’”, nous dit Sam. “Il s’est remis à y croire aussitôt!”

Accueillez votre mécréant dans le club

“Quand notre fils a fini par nous dire qu’il savait que le père Noël, c’était nous, on lui a répondu qu’on était très contents de le mettre dans le cercle de confiance”, confie Terri. “Nous lui avons expliqué que l’idée du père Noël était réelle, mais que la personne en elle-même ne l’était pas.” Elle a dit à son fils que le père Noël fait des cadeaux sans rien attendre en retour. Aujourd’hui âgé de 15 ans, son fils adore utiliser son argent de poche pour acheter des petits cadeaux à ses jeunes frères et sœurs.

“Quand mes aînés ont cessé d’y croire, je leur ai dit qu’ils pouvaient m’aider à entretenir l’illusion pour leur petite sœur”, indique Sabrina. “Le père Noël n’existe pas, mais c’est le nom que l’on donne à l’idée d’offrir et de créer de la joie chez les autres.”

Quand son aîné a commencé à poser des questions, Andrea lui a répondu qu’être “un adulte, c’est nul, et que c’est pour ça que le père Noël est un jeu auquel les parents jouent avec leurs enfants.” Elle lui a ensuite proposé de l’aider et lui a promis un cadeau s’il ne gâchait pas la surprise.

Ou bien ne lui dites jamais que le père Noël existe

C’est trop tard dans mon cas, mais plusieurs parents nous ont raconté qu’ils n’avaient simplement jamais dit à leurs enfants que le père Noël existait.

Brea a expliqué à sa fille: “Le père Noël est un personnage, comme la Pat’Patrouille ou Peppa Pig. C’est nous qui achetons les cadeaux et la magie de Noël est bien réelle, même si le père Noël n’est pas une vraie personne.”

“Il n’y a jamais eu de père Noël chez nous! Mais on apprécie les films, histoires et contes qui y sont liés”, témoigne Karen. Son enfant a toujours su que maman et papa étaient les “vrais” pères Noël à la maison.

Faites-lui confiance pour ne pas tout déballer aux autres

Plusieurs parents ont remarqué que leurs enfants savaient se montrer à la hauteur quand il s’agissait de ne pas révéler le pot aux roses. Ils leur ont simplement demandé clairement de ne pas gâcher le plaisir aux autres enfants et ont insisté sur le rôle que les initiés jouaient dans la préservation de la magie de Noël.

“Cette année, pendant que nous écrivions des lettres au père Noël, ma fille de 7 ans m’a avoué qu’elle savait que c’était moi qui achetais tous les cadeaux, mais elle l’a chuchoté pour que son frère de 4 ans ne nous entende pas”, écrit Rita Louise. “Je lui ai juste adressé un clin d’œil en souriant.”

Elle pense que si les parents ou la nounou n’en font pas tout un plat, le message passera tout seul. Elle adore voir sa fille jouer la comédie au bénéfice de son petit frère. “C’est vraiment adorable!”

“Mon fils autiste de 19 ans y croit encore”, nous raconte Jennifer Ann. “On lui laisse ce plaisir parce qu’il adore le père Noël. Ses frères et sœurs, qui sont plus jeunes que lui et n’y croient plus, trouvent ça adorable et jouent le jeu.”

C’est pas de la magie de Noël, ça?

Cet article, publié sur le HuffPost américain, a été traduit par Laura Pertuy pour Fast ForWord et publié ensuite sur le HuffPost France.

À voir également: le père Noël en mode «vidéo»

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.