Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Peu de Canadiens cotiseront à des REER avant la prochaine date limite

savings, money, annuity insurance, retirement and people concept - close up of senior woman hand putting coin into piggy bank
dolgachov via Getty Images
savings, money, annuity insurance, retirement and people concept - close up of senior woman hand putting coin into piggy bank

Moins d'un Canadien sur cinq a cotisé ou prévoit cotiser à un Régime enregistré d'épargne-retraite (REER) avant la prochaine date limite de cotisation pour l'année 2016, le 1er mars.

Le sondage de la firme Angus Reid précise que le taux de cotisation prévu de 17 pour cent est plus faible que celui de 18 pour cent indiqué dans le sondage de l'an dernier.

Selon l'étude réalisée les 27 et 28 janvier derniers, la faible croissance économique constatée au Canada pendant plusieurs années s'est traduite par la stagnation des revenus. Cela rend plus difficile la cotisation à un REER.

En revanche, le sondage commandé par la firme H&R Block démontre que 65 pour cent des répondants ont indiqué comprendre la différence entre un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) et un REER, comparativement à 50 pour cent l'an dernier.

Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1521 adultes canadiens sélectionnés au hasard. La marge d'erreur était de plus ou moins 2,5 pour cent, 19 fois sur 20.

Voir aussi:

Top 10 des meilleures destinations pour passer sa retraite, selon Retraite-etranger.fr

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.