Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Phil Roy se confie sur son anxiété

«Je m'en mets beaucoup sur les épaules...»

De passage à Sucré Salé, l'humoriste Phil Roy est revenu sur le fait qu'il souffrait d'anxiété, au tout début de sa carrière. Il considère que ses crises d'anxiété sont maintenant beaucoup moins fréquentes, mais qu'elles restent malgré tout présentes. «C'est une job qui est stressante, je m'en mets beaucoup sur les épaules, je m'auto-mets un souci de performance. Je le sais que ça part de moi, je le sais que ce n'est pas quelqu'un qui m'impose quelque chose. C'est moi qui m'en mets beaucoup», a-t-il confié à Patrice Bélanger.

Le Gala Artis, qui s'est déroulé le 14 mai dernier et dans lequel Phil était nominé dans la catégorie Artiste d'émission jeunesse, a particulièrement été angoissant pour lui. «Moi, le Gala Artis, j'ai trouvé ça dur parce que c'est comme une grosse dose d'amour que tu reçois, mais elle était trop grosse. C'était trop pour moi», raconte-t-il. Il explique que de se retrouver en compagnie de certaines personnalités du milieu artistique québécois qu'il admire lui a fait vivre le syndrome de l'imposteur et que le gala s'est terminé en immense crise d'angoisse pour lui. Il ajoute par la suite que si la prochaine édition du Gala Artis était demain et qu'il se retrouvait en nomination il serait extrêmement heureux, mais qu'il ne serait pas au gala.

Pour plus de nouvelles de stars, rendez-vous sur HollywoodPQ.

À voir également :

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.