Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'association féministe Effronté-e-s répond à l'humoriste Rémi Gaillard en vidéo

Rémi Gaillard n'en a décidément pas fini avec la polémique. Après Audrey Pulvar c'est au tour des Effronté-e-s d'adresser un message au Montpelliérain. Cette association féministe a peu apprécié que l'humoriste mime un acte sexuel sur une femme non consentante dans sa dernière vidéo, « Dog ».

Pour sensibiliser les internautes, les Effronté-e-s ont décidé de publier une vidéo mettant en scène le principe fondateur de celles de Rémi Gaillard : surprendre et harceler les passants en caméra cachée. Actes revendiqués au nom de la lutte contre la maltraitance des animaux, comme l'a fait le YouTubeur pour « Dog ».

L'objectif du collectif? Démontrer que « défendre une cause en en bafouant une autre, ce n'est pas crédible, c'est répréhensible par la loi » et de rappeler que « le harcèlement de rue est un phénomène sexiste que la quasi-totalité des femmes connaissent ». Le groupe féministe précise que cette vidéo était une mise en scène et que tous les protagonistes ont été consultés avant le tournage.

Dans la vidéo originale et dans ses explications, Rémi Gaillard prétendait avoir fait tout ça pour la cause des animaux abandonnés avant les vacances :

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.