Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Voici une liste de politiciens canadiens épinglés pour des voyages pendant les Fêtes

Plus d'une dizaine de fonctionnaires se sont rendus dans des destinations plus chaudes en décembre.
Le député du Parti libéral du Québec Pierre Arcand a perdu ses rôles au sein du cabinet fantôme de l'opposition après un voyage controversé à la Barbade pendant les Fêtes.
Le député du Parti libéral du Québec Pierre Arcand a perdu ses rôles au sein du cabinet fantôme de l'opposition après un voyage controversé à la Barbade pendant les Fêtes.

Plus d’une dizaine d’élus et de membres du personnel politique ont voyagé à l’étranger pendant les vacances de Noël tandis que les responsables de la santé publique ont supplié les Canadiens de rester chez eux alors que les cas de COVID-19 augmentaient.

Un nombre croissant de politiciens fédéraux et provinciaux de partout au pays ont été critiqués pour avoir traversé les frontières pour s’occuper de leurs maisons californiennes, par exemple, ou pour faire une pause entre des saisons législatives chargées.

Pendant ce temps, la grande majorité des Canadiens ont renoncé à ce luxe. Le transport aérien est en baisse de 90%, selon des responsables fédéraux.

Même si la plupart des fonctionnaires qui ont effectué des voyages personnels se sont excusés, la population n’est pas impressionnée. Le mot-clic #ResignKenney («Démissionne, Kenney») est notamment devenu viral au cours de la fin de semaine en réponse au refus du premier ministre de l’Alberta Jason Kenney de discipliner les membres de son parti.

Voici un tour d’horizon des élus qui ont voyagé cette saison des Fêtes.

Québec

Le député fédéral libéral de Pierrefonds—Dollard Sameer Zuberi s’est rendu au Delaware pour rendre visite au grand-père malade de sa femme en décembre. Il s’est retiré des comités parlementaires où il siégeait.

«Je reconnais que ce voyage effectué durant cette période, alors que tant de gens tentent de limiter leurs interactions avec ceux qui leur sont chers, a été une erreur de jugement de ma part», a déclaré Zuberi sur Twitter. «Je présente mes excuses aux résidents de mon comté pour la déception que j’ai pu leur causer.»

Pierre Arcand, député libéral de l’Assemblée nationale, a fait un voyage à la Barbade avec son épouse, alors que la province était en confinement et contre la recommandation de la cheffe du parti Dominique Anglade, qui tentait de le décourager de le faire. Il s’est fait retirer ses rôles au sein du cabinet fantôme de Mme Anglade, lundi.

Youri Chassin, député de la Coalition Avenir Québec, s’est rendu au Pérou pour être avec son époux, a rapporté Radio-Canada. Il n’avait pas vu son mari depuis un an. Ce dernier tente présentement d’immigrer au Canada, mais le processus a été ralenti par la pandémie.

Alberta

Un grand nombre de politiciens ont admis cette semaine qu’ils s’étaient rendus dans des endroits plus chauds pour Noël alors que la province avait mis en œuvre des mesures de confinement.

La ministre des Affaires municipales Tracy Allard et le député de Calgary Jeremy Nixon étaient à Hawaï.

«Avec le recul, tout ce que je peux faire, c’est m’excuser», a déclaré Allard lors d’une conférence de presse. Elle était en vacances avec son mari et sa fille. «Je cherchais à honorer une tradition avec ma famille, en respectant les directives.»

Les secrétaires de presse Michael Forian et Eliza Snider semblent également s’y être rendus, publiant des photos sur des comptes de médias sociaux désormais supprimés.

Le chef d’état-major de Kenney, Jamie Huckabay, est revenu du Royaume-Uni malgré une interdiction de vol en transitant par les États-Unis.

Le député Jason Stephan était en Arizona et a déclaré sur Facebook qu’il croit que les gens devraient choisir eux-mêmes s’ils voyagent ou non.

Ses collègues Pat Rehn et Tanya Fir se sont excusés d’être allés respectivement au Mexique et aux États-Unis.

Le député albertain Pat Rehn a partagé cette photo sur Facebook pendant un voyage familial au Mexique, le 24 décembre 2020.
Le député albertain Pat Rehn a partagé cette photo sur Facebook pendant un voyage familial au Mexique, le 24 décembre 2020.

Kenney a publié une directive vendredi, interdisant aux membres de son caucus et à ses cadres supérieurs de quitter le Canada pour des raisons personnelles. Il ne punira toutefois pas ceux qui sont partis en vacances avant ça, car il estime ne pas avoir été suffisamment clair dans ses directives à propos des voyages.

Le député conservateur de Calgary, Ron Liepert, s’est rendu à son domicile en Californie à deux reprises pendant la pandémie, en mars et en décembre, a rapporté CTV News . Son bureau a dit à CTV qu’il devait «régler les problèmes essentiels d’entretien de la maison».

Saskatchewan

Le ministre provincial des Transports, Joe Hargrave, s’est rendu en Californie avec sa femme pour finaliser la vente d’une maison et reviendra en janvier après y avoir été mis en quarantaine pendant 14 jours. Il s’est d’abord excusé d’avoir voyagé pendant la pandémie, qualifiant la décision d’«erreur de jugement». Lundi, il a toutefois remis sa démission à titre de ministre des Transports, mais demeure dans le caucus du Parti saskatchewanais. Des informations indiquent qu’il aurait mis la propriété en vente après son arrivée en Californie.

Le premier ministre Scott Moe était au courant du voyage et ne destituera pas Hargrave de son poste au cabinet, malgré les appels de l’opposition néo-démocrate.

«Décider d’ignorer les règles et d’abuser de son pouvoir en tant que ministre pour faire ce qu’il a envie de faire alors que tout le monde est invité à faire des sacrifices - c’est tout simplement inacceptable», a déclaré le chef du NPD Ryan Meili lors d’une conférence de presse.

De son côté, le leader de l’opposition conservatrice au Sénat, Don Plett, a brièvement voyagé au Mexique pendant le temps des Fêtes, avant de revenir au pays. Il est présentement en isolement au Manitoba, où il réside.

M. Plett s’est envolé vers le Mexique le 28 décembre, a indiqué lundi une porte-parole dans une déclaration écrite envoyée à La Presse Canadienne. Elle ajoute qu’il est revenu au Canada deux jours plus tard, le 31 décembre, après avoir “réfléchi” à sa décision de voyager. La porte-parole précise qu’il s’agissait de son seul voyage à l’étranger depuis mars 2020.

Pourtant, le chef conservateur Erin O’Toole avait été bien clair avant les vacances des Fêtes; il avait demandé aux membres de son caucus de ne pas voyager à l’extérieur du pays, selon une déclaration émise par son bureau.

Manitoba

La députée manitobaine Niki Ashton s’est rendue en Grèce pendant les vacances pour rendre visite à sa grand-mère.

Les néo-démocrates fédéraux ont retiré Ashton, membre éminente du caucus et ancienne candidat à la chefferie, de ses postes de critique du cabinet au cours du voyage. Elle n’a pas informé le chef Jagmeet Singh de ses projets, bien qu’elle ait contacté les responsables canadiens pour connaître les mesures à respecter, a déclaré le parti dans un communiqué.

Ontario

Comme son collègue albertain Ron Liepert, le député conservateur fédéral David Sweet s’est lui aussi rendu aux États-Unis pour une “question de propriété”, mais a décidé d’y rester sans en informer le parti. Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole, dit avoir accepté sa démission comme président du comité parlementaire de l’éthique.

Le député provincial de l’Ontario, Rod Phillips, a quant à lui démissionné la semaine dernière de son poste de ministre des Finances après des vacances à St. Barth.

Son épouse et lui sont partis pour les Caraïbes le 13 décembre. Le premier ministre Doug Ford a déclaré aux journalistes qu’il avait appris le voyage peu après l’arrivée de Phillips, mais ne lui avait pas demandé de retourner en Ontario.

Avant les vacances, le compte Twitter de Phillips l’a montré en visite dans des entreprises de sa circonscription natale d’Ajax, posant devant sa maison pour la Journée nationale du sirop d’érable et demandant aux Canadiens de faire des sacrifices à Noël pour contrôler la pandémie.

Pendant tout ce temps, Phillips était à l’étranger, malgré les recommandations de la santé publique.

La députée libérale Kamal Khera s’est rendue à Seattle le 23 décembre pour assister à un petit service commémoratif en l’honneur de son oncle et de son père, tous deux décédés plus tôt dans l’année.

Khera a annoncé dimanche qu’elle quittait son poste de secrétaire parlementaire du ministre du Développement international.

Avec La Presse canadienne

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.