Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La mère de Guy Turcotte témoigne au second procès de l'ex cardiologue (VIDÉO)

Lors de sa dernière conversation avant de tuer ses deux enfants, Guy Turcotte a répété maintes fois que son ex-conjointe Isabelle Gaston "l'avait démoli" et qu'elle avait un nouveau conjoint, a relaté la mère de l'accusé mercredi matin, au palais de justice de Saint-Jérôme.

Marguerite Fournier, la mère de Guy Turcotte, a rapporté la conversation téléphonique qu'elle a eue avec son fils le soir du 20 février 2009, le jour où il a poignardé ses deux enfants, Olivier, cinq ans et Anne-Sophie, trois ans.

C'est elle qui a téléphoné à son fils, car elle n'avait pas eu de ses nouvelles depuis une semaine.

Dans cette conversation qui durera environ une heure, Mme Fournier dit que son fils avait la voix basse, étouffée. "Comme quelqu'un qui était chaud, qui avait bu", a-t-elle témoigné.

Une conversation "mêlée", dira-t-elle, car son fils changeait de sujet constamment. Il répétait sans cesse "Maman, je t'aime. Dis à papa que je l'aime".

"J'ai fini par lui dire: 'mais qu'est-ce qui se passe ce soir?'", a expliqué Mme Fournier. "Là il a éclaté et a dit qu'Isabelle avait un chum". Puis il revenait sans cesse lors de la conversation sur ce sujet en disant : "Dans ma maison. Dans mon lit".

Mme Fournier dit avoir tenté de le raisonner, de lui dire de tourner le dos à cette situation et de regarder vers l'avant. "J'ai l'impression qu'il ne m'entendait pas", témoigne sa mère.

Pour changer de sujet, elle lui demande ce qu'il fait le lendemain. Il a parlé du cours de piano d'Olivier et de son rendez-vous avec l'agent d'immeuble. Mme Fournier a témoigné que cette conversation avec son fils a débuté vers 20h35-20h40.

À cette heure, Guy Turcotte avait déjà annulé son rendez-vous avec l'agent d'immeuble: celui-ci a témoigné avoir reçu le message d'annulation vers 20h30. Et la gardienne Johanne Leclair avait aussi reçu un appel d'annulation à 20h30 selon son témoignage rendu mardi.

Guy Turcotte a plaidé non coupable aux deux accusations de meurtre qui pèsent contre lui.

Le juge André Vincent de la Cour supérieure, qui préside le procès, a réservé trois mois pour cette cause.

L'affaire Turcotte en quelques photos

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.