Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Procès Magnotta: les jurés obtiennent un congé inattendu d'une journée

CP

MONTRÉAL - Les jurés au procès de Luka Rocco Magnotta ont obtenu un congé inattendu d'une journée, lundi.

La défense devait clore sa preuve mais le juge Guy Cournoyer a indiqué aux 14 jurés que les avocats n'étaient pas prêts à procéder.

Magnotta, âgé de 32 ans, a plaidé non coupable aux accusations de meurtre prémédité de l'étudiant chinois Jun Lin, d'outrage à un cadavre, de production et distribution de matériel obscène, d'utilisation de la poste pour envoyer du matériel obscène, et de harcèlement criminel (du premier ministre Stephen Harper et d'autres députés fédéraux).

L'accusé a cependant reconnu être l'auteur des crimes qui lui sont reprochés, et son avocat plaide la non-responsabilité criminelle pour cause d'aliénation mentale. La défense a fait témoigner deux psychiatres experts pour étayer la thèse que Magnotta vivait un épisode psychotique au moment où il a commis les crimes, en mai 2012, et qu'il ne pouvait ainsi faire la différence entre le bien et le mal.

La Couronne, elle, soutient que Magnotta a prémédité les crimes.

Le procès entame sa neuvième semaine d'audiences, alors qu'on estimait à l'origine qu'il pourrait durer de six à huit semaines. Lundi dernier, le juge Cournoyer disait espérer que les jurés puissent amorcer leurs délibérations la semaine prochaine.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les croquis d’audience de Magnotta

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.