Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Projet Montréal fixe son budget électoral à la moitié du montant permis

Presse canadienne

Le parti de la deuxième opposition à la ville, Projet Montréal, se prépare en vue des élections municipales de novembre. Le chef, Richard Bergeron, et ses membres ont fixé leur budget de dépenses à 750 000 $, soit la moitié du montant autorisé en vertu du nouveau plafond établi par le gouvernement Marois.

Richard Bergeron a aussi annoncé qu'entre 30 et 40 nouvelles investitures seont annoncées d'ici l'été.

Le caucus des élus, le conseil de direction et l'équipe d'organisation de campagne se sont réunis dimanche pour élaborer leurs stratégies électorales.

Le chef estime par ailleurs que le parti de l'ancien maire Tremblay, Union Montréal, est dépassé. « Il reste 750 000 $ sur leur compte de banque, c'est la seule raison pour laquelle ce parti n'est pas encore disparu. Mais avec la démarche du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), je pense qu'ils n'auront plus d'argent très longtemps sur leur compte de banque. C'est de l'histoire passé. C'est de l'histoire triste, ça n'a pas été un bon moment pour Montréal, maintenant c'est le temps de regarder devant », a conclu Richard Bergeron.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.