Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Quels ministres du gouvernement Trudeau ont déjà fumé du «pot»?

Jusqu'à maintenant, seul Justin Trudeau a fumé en étant député.

OTTAWA – L’avant-veille du dépôt du projet de loi sur la légalisation de la marijuana, quelques ministres libéraux disent avoir déjà fumé un p’tit joint par le passé.

En 2013, Justin Trudeau avait admis au Huffington Post Canada avoir fumé de la marijuana après avoir été élu député fédéral de Papineau. Il n’a pas révélé s’il avait répété l’expérience en étant premier ministre, lorsqu'il a passé devant les journalistes, mardi midi.

Son ministre des Transports, Marc Garneau, a candidement admis qu’il en avait fumé lorsqu’il était étudiant au doctorat. Est-ce que ça l’a aidé? « Je ne sais pas! » a-t-il répondu.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, en a également consommé par le passé – avant d’être élue, a-t-elle précisé. Le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, a pour sa part fait l’expérience du pot il y a longtemps.

Le whip du gouvernement, Pablo Rodriguez, dit qu’il a fumé quelques fois comme adolescent, mais n’a pas particulièrement aimé l’expérience. Il suggère aux jeunes de ne pas faire comme lui, ou encore d’y aller avec modération.

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, et la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, ont éclaté de rire lorsqu’elles se sont fait poser la question.

« Bien, ce que je peux vous dire, c'est que j'ai été au CÉGEP dans les années 76. J'ai étudié en travail social », a répondu Mme Lebouthillier, avant d’ajouter « vous en tirerez vos propres conclusions ».

Le ministre des Finances, Bill Morneau, était bien pressé et a dit qu’il n’avait « pas le temps » de répondre à la question qui brûlait les lèvres des journalistes.

D’autres ministres, comme François-Philippe Champagne au Commerce international ou encore Marie-Claude Bibeau au Développement international, disent ne jamais avoir fumé de marijuana.

« Jamais. Je suis plate, hein? Je suis désolée », a lancé Mme Bibeau.

L’an dernier, le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, avait étonné tout le monde en blaguant sur sa consommation passée. « Une fois, on m’a demandé ça et j’ai répondu : "Je ne m’en rappelle pas, j’étais trop paqueté!" »

Encore des discussions à prévoir

Le gouvernement Trudeau doit déposer son projet de loi sur la légalisation de la marijuana jeudi, soit une semaine avant la Journée internationale du cannabis.

Mais il y a encore des discussions à prévoir entre le fédéral, les provinces, les territoires et les municipalités, admet le député Bill Blair, qui pilote le dossier pour les libéraux.

« Je dois reconnaître que nous avons encore beaucoup de travail à faire », a-t-il affirmé, mardi.

Un groupe du travail du gouvernement fédéral avait suggéré que les adultes de 18 ans et plus puissent faire l’acquisition de cannabis – suivant l’âge légal pour acheter de l’alcool.

Avec des informations d'Althia Raj.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.