Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Raif Badawi a été transféré de prison et a commencé une grève de la faim

PC

Le blogueur saoudien Raif Badawi a été transféré dans une nouvelle prison isolée, et il a commencé une grève de la faim depuis mardi, indique la Fondation Raif Badawi.

Badawi se trouverait maintenant dans la prison centrale de Shabbat, située dans une zone déserte et isolée à environ 87 km de la ville de Djeddah.

Cette prison est conçue pour les prisonniers dont le verdict a été confirmé et clos par une décision finale, indique la fondation, alors que le gouvernement saoudien a déclaré à plusieurs reprises que le cas Badawi était toujours à l'étude.

«Nous exprimons notre surprise face à cette décision, en particulier après l’annonce, le 28 novembre dernier, du Secrétaire suisse des Affaires étrangères, Yves Rossier, qui assurait que le processus d’une grâce royale était enclenché.» - Fondation Raif Badawi

«Nous sommes très préoccupés par la décision de l’administration pénitentiaire de transférer mon mari à la prison centrale de Shabbat, souligne Ensaf Haidar, et craignons que cela puisse conduire à la reprise de la flagellation.»

La fondation appelle également le roi Salman à accorder le pardon à Raif Badawi.

Voir aussi:

Qui est Raif Badawi?

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.