Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Reconstruction dans la zone sinistrée de Lac-Mégantic, dès ce printemps

LAC-MÉGANTIC, Qc - La reconstruction dans la zone sinistrée de Lac-Mégantic, où a eu lieu le déversement de pétrole, pourra finalement commencer ce printemps, soit plus de deux ans et demi après la tragédie ferroviaire qui a coûté la vie à 47 personnes en plus de détruire une partie du centre-ville de la petite municipalité estrienne de 5815 habitants.

Les travaux de décontamination ont été plus longs et plus compliqués que prévus au départ, selon ce qu'a expliqué le directeur du Bureau de reconstruction du centre-ville de Lac-Mégantic, Stéphane Lavallée, samedi en entrevue à La Presse Canadienne.

Il a précisé que les travaux de décontamination n'ont été complétés qu'à l'automne dernier, avant les premières neiges.

M. Lavallée a toutefois souligné que plusieurs projets avaient été mis en branle dès les premières semaines ayant suivi la tragédie du 6 juillet 2013 alors qu'un train de la Montreal Maine and Atlantic (MMA) avait déraillé et explosé en plein coeur de la ville. Deux nouveaux secteurs commerciaux ont vu le jour, moins d'un an après la tragédie, permettant un certain retour à la normale.

Le Bureau de reconstruction du centre-ville, qui a été officiellement inauguré samedi, permettra donc d'assurer une continuité puisque son mandat est de coordonner l'effort de reconstruction du centre-ville. Ses locaux sont situés dans l'ancienne gare de la ville, et ses cinq employés sont au travail depuis septembre pour accompagner les promoteurs qui souhaitent développer des projets à Lac-Mégantic.

Cette entité est dotée d'un budget de 2,2 millions $ sur trois ans, dont 1,9 million $ provient d'Ottawa. Une fondation privée et la Ville de Québec participent également à son financement.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a assisté à l'inauguration du Bureau de reconstruction du centre-ville de Lac-Mégantic qui s'est déroulée dans une ambiance de portes ouvertes

à la population. Des dizaines de citoyens "enthousiastes" étaient aussi au rendez-vous, selon M. Lavallée.

Durant l'évènement, le ministre Marc Garneau a affirmé recevoir "beaucoup de lettres des municipalités pour parler du sujet de la sécurité ferroviaire". Il a dit prendre ce dossier "très aux sérieux".

Quant au directeur du Bureau, Stéphane Lavallée reconnaît "qu'il sera impossible de tout reconstruire en trois ans", soit la durée du financement allouée au Bureau de la reconstruction du centre-ville. Selon lui, le processus de reconstruction va prendre encore cinq, huit, voire dix ans avant d'être complété.

Quant aux projets en cours, un complexe résidentiel, un hôtel jumelé à un centre d'affaires, des logements communautaires et un spa devraient voir le jour prochainement.

Plusieurs projets d'aménagement publics ont également été soumis, dont une passerelle qui devrait enjamber la voie ferrée. Une place publique et une allée piétonne vers la promenade Papineau sont également à l'étude.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion à Lac-Mégantic: photos de la Sûreté du Québec

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.