Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Réfugiés syriens : Québec dévoile son plan (VIDÉO)

QUÉBEC – Le Québec recevra 3 650 réfugiés cette année et le même nombre l’an prochain, ont expliqué les ministres Moreau et Weil mercredi matin.

Kathleen Weil et Pierre Moreau ont présenté le plan détaillé de la province pour accueillir sa part des 25 000 réfugiés syriens prévus par le gouvernement Trudeau d’ici la fin du mois de février.

Pour l’année 2015, il s’agit du même nombre de réfugiés prévus depuis septembre par le gouvernement Couillard. Pour le moment, le gouvernement fédéral n’a pas demandé au Québec d’effort supplémentaire, a précisé le ministre de la Sécurité publique suppléant, Pierre Moreau.

Un budget de 29 millions$ sera alloué à leur accueil et leur intégration cette année. Au total, 13 villes québécoises seront mobilisées pour recevoir des réfugiés.

«Il s’agit d’un effort sans précédent» en raison du court délai de l’opération, a souligné le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau.

Le programme mis en place par le Québec prévoit donc l'accueil de 7 300 réfugiés syriens au cours des deux prochaines années et jusqu'à 9 400 en incluant ceux qui feront partie du plan annoncé mardi par Ottawa.

Les ministres Weil et Moreau ont précisé que le Québec est ouvert à accueillir plus de réfugiés si Ottawa en fait la demande, mais le financement devra être au rendez-vous.

Par ailleurs, la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, a déclaré que les commissions scolaires anglophones pourraient être mises à contribution pour accueillir les réfugiés syriens qui ne sont pas soumis à la loi 101 dans le cadre de leurs programmes de formation professionnelle.

Kathleen Weil a cependant rejeté toute possibilité de déroger à la loi 101 pour permettre à des enfants d'intégrer les réseaux primaire et secondaire anglophones.

«La scolarisation en français, dans un milieu francophone, est très importante, a-t-elle dit. C'est important pour l'enfant, qui peut parfois être l'interprète pour ces parents, on le voit souvent. Mais ça ne veut pas dire qu'on va exclure les commissions scolaires anglophones qui voudraient jouer un rôle.»

Pour sa part, Pierre Moreau a rapidement fermé la porte à toute dérogation possible aux dispositions de la loi 101.

«On n'est pas dans une dynamique où le gouvernement souhaite qu'il y ait d'entorse à la loi 101, a-t-il dit. La loi 101 doit être respectée, elle s'applique sur l'ensemble du territoire du Québec.»

Avec La Presse canadienne

La répartition des réfugiés syriens au Québec selon les hypothèses du gouvernement...

Posted by Sébastien Bovet on Wednesday, November 25, 2015

INOLTRE SU HUFFPOST

Portraits d'enfants syriens aidés par l'Unicef

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.