Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Contre la morosité, Labeaume propose d'installer les lumières de Noël plus tôt

«On va trouver d’autres idées, mais commençons par celle-là. […] Il faut qu’on change notre quotidien, parce que ça devient "tough".»

L’idée semble bien simple. Voire simpliste. Mais en ces temps où l’incertitude règne et où on veut bien prendre toutes les petites victoires possibles, peut-être n’est-elle pas si insolite.

Dans une vidéo diffusée sur Facebook vendredi, le maire de Québec Régis Labeaume a fait un plaidoyer pour combattre la noirceur. À la fois celle qui nous guette avec l’angoisse de la pandémie, mais aussi, littéralement, celle qui s’amènera plus tôt lorsqu’on reculera l’heure la semaine prochaine.

M. Labeaume suggère donc à tous d’installer les décorations de Noël plus rapidement cette année, pour ajouter de la féérie à la vie des enfants, mais aussi à celle des ados et des adultes.

«Depuis quelques jours, j’ai comme une petite obsession, je suis en train de me rappeler comment c’était la vie quand on était libre», lance d’entrée de jeu le maire, dans un décor où les décorations d’Halloween sont bien en vue.

«Au lieu de ça, ben on est enfermé, on est encabané, poursuit-il. Et ça commence à être tough, ça commence à être difficile. Je le vis comme vous autres. On a de la lassitude, on sent l’anxiété monter, ça commence à monter à la gorge et plusieurs sont en détresse.»

«Une fois qu’on a dit ça je n’ai pas de solution pour tout le monde, et même pas pour moi», constate-t-il.

Mais pour lui, une partie de la solution passe par l’entraide. C’est pourquoi la Ville de Québec tentera de faire de petits gestes à échelle humaine, annonce-t-il. Premier geste: le maire dit avoir demandé l’achat de décorations de Noël supplémentaires.

“Nous autres on vide les magasins (rires), on décore les rues principales tant qu’on peut. On met des lumières, faut mettre de la musique…”

- Régis Labeaume, maire de Québec

«On va trouver d’autres idées, mais commençons par celle-là. […] Il faut qu’on change notre quotidien, parce que ça devient tough», conclut-il.

Dans sa vidéo, le maire ne mentionne pas de date précise, mais semble tout à fait partant pour voir apparaître les lumières multicolores, les bonshommes de neige gonflés et les pères Noël en plastique aussitôt que passera l’Halloween.

Reste à voir s’il obtiendra une réponse positive à son appel de la part de la population de la Vieille-Capitale et même, pourquoi pas, de la population du Québec.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.