Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cimetière musulman à Saint-Apollinaire: assez d'opposants pour un registre

Une quarantaine de personnes opposées au projet de cimetière musulman à Saint-Apollinaire, dans la région de Lotbinière, se sont manifestées pour bloquer un éventuel changement au zonage du secteur concerné. Elles avaient jusqu'à mercredi, au plus tard, pour le faire.

Le nombre d'opposants est donc suffisant pour qu'un registre soit mis à la disposition des résidents de la zone concernée et de ceux de la zone voisine. Au cours des prochains jours, le Directeur général des élections (DGE) fixera le nombre exact de personnes autorisées à signer ce registre.

Le résultat de leur vote, à être tenu pendant cinq jours, dira s'il y aura référendum ou non, l'étape devant ultimement déterminer s'il y aura changement au zonage.

Le maire de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet, s'est prononcé en faveur du projet de cimetière musulman, notamment lors d'une rencontre publique d'information tenue le 29 mars dernier, à laquelle plusieurs dizaines de citoyens ont participé.

Des membres de la communauté musulmane de Québec y étaient.

Des gens ont alors fait valoir leur préférence pour l'aménagement d'un cimetière multiconfessionnel dans la localité d'environ 5000 habitants, prônant la laïcité. D'autres ont rappelé la fusillade meurtrière perpétrée au Centre culturel islamique de Québec en soutenant que la collectivité devait montrer de l'ouverture à l'égard d'une communauté durement éprouvée.

Le carnage du 29 janvier dernier a fait six morts et plusieurs blessés.

Popular in the Community

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.