Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Voici comment J.K. Rowling veut protester contre la future visite de Donald Trump au Royaume-Uni

Author J.K. Rowling attends the premiere of
Author J.K. Rowling attends the premiere of

Le 45e Président des États-Unis, Donald Trump, devrait venir en visite officielle en Grande-Bretagne à l'automne. Même si aucune date n'a pour le moment été donnée, quelques voix s'élèvent déjà contre sa venue. L'une d'elles est celle de l'auteure de la saga Harry Potter, J.K. Rowling.

Ce mardi 6 juin, l'écrivaine a voulu répondre sur son compte Twitter aux internautes qui ne souhaitent pas manifester lors de la venue de Donald Trump. L'un d'eux se demande par exemple si "beaucoup de personnes souhaiteront se joindre à une manifestation". J.K. Rowling lui propose alors une idée pour le moins originale.

"Plutôt que de créer des pancartes, je pense que nous devrions agrandir les tweets de Trump sur Londres afin qu'ils soient filmés partout où il va pour 'montrer son soutien'"

Elle fait référence aux tweets de Donald Trump à la suite de l'attentat de Londres dans la nuit du 3 juin qui a fait 7 morts et 48 blessés. Le président américain avait directement attaqué Sadiq Khan, le maire de Londres, sur les réseaux sociaux.

"Au moins 7 morts et 48 blessés dans une attaque terroriste et le maire de Londres dit qu'il n'y a 'pas de raisons de s'alarmer'"

Donald Trump fait référence dans ce tweet à une interview du maire de Londres accordé à la BBC dans laquelle il explique aux Londoniens que la présence policière va être renforcée "y compris avec des officiers armés et d'autres en uniformes". "Il n'y a pas de raison d'être alarmé par cela", avait affirmé Sadiq Khan.

Le porte-parole du maire de Londres avait alors assuré dans un communiqué que "le maire est occupé (...) il a mieux à faire que de répondre à Donald Trump". Mais de son côté, J.K. Rowling avait pris la défense de Sadiq Khan sur Twitter.

"Cela s'appelle le leadership, Donald. Les terroristes étaient morts 8 minutes après que la police a reçu l'appel. Si nous avons besoin d'un alarmiste, on appellera"

L'utilisation très particulière de Donald Trump de son compte Twitter est souvent source d'idées originales. Avant J.K. Rowling, d'autres personnes ont souhaité s'en servir contre lui. En juin, deux Américains ont créé le compte Twitter "RealPressSecBot". Leur objectif est de donner un caractère plus formel aux tweets du Président.

VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

Les produits dérivés anti-Trump et pro-Trump

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.