Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un sénateur français veut interdire le cellulaire dans la rue

En France, les téléphones cellulaires Ils sont déjà interdits au volant et peuvent coûter trois points et 135 euros (190$) aux automobilistes. Voilà qu'un sénateur veut carrément les proscrire dans la rue. Pierre Bernard-Reymond, élu sans étiquette du département des Hautes-Alpes, a écrit au ministre de l'Intérieur pour qu'il rende illégal l'usage du téléphone portable par les piétons.

C'est le site PCImpact qui a repéré cette question écrite dans le Journal Officiel du Sénat du jeudi 3 octobre. "Pierre Bernard-Reymond demande à M. le ministre de l'intérieur s'il n'estime pas utile, pour assurer une meilleure sécurité des piétons, de leur interdire l'usage du téléphone portable lorsqu'ils empruntent des voies ouvertes à la circulation automobile ou lorsqu'ils utilisent des passages protégés pour les traverser", est-il écrit.

En d'autres termes, cet élu veut punir les personnes qui traversent sur les passages-piéton, le téléphone à l'oreille ou en train de composer un SMS. Une initiative qui rappelle celle prise par un sénateur démocrate américain en 2011. "On ne peut pas être pleinement conscient de ce qui se passe autour de soi quand on traverse en pianotant sur son BlackBerry, en jouant à Super Mario sur sa Game Boy ou en écoutant de la musique sur son iPod", disait Carl Kruger sur son site.

Si le ministère de l'Intérieur n'a pas encore répondu, les internautes s'en donnent déjà à coeur joie.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire des opérateurs canadiens (2012)

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.