Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Souviens-toi...

Ton pire ennemi présentement, c'est ta négativité. La résilience, c'est ta meilleure alliée.
zoff-photo via Getty Images

Il y a cette partie de toi qui est déçue, une partie qui s’accroche encore à ses habitudes, qui cherche ses repères parce que dans tout ça, il y a ta stabilité.

Depuis des mois, tout est fragile, tu baignes dans l’imprévisible. Tu perds ton nord comme si, dès que tu t’orientes un peu, on le changeait de bord. Tu ne contrôles plus, tu ne tiens plus les guides. Pourtant t’as l’habitude de garder le fort, tes allées et venues sont programmées, tu gères. Mais là, il y a quelque chose de plus puissant que toi qui dirige, pis t’aimes pas ça. Ça fout le bordel dans ton horaire, ça provoque des détours, ça te joue des tours.

T’aimes pas ça, parce que ça te prive de liberté, ça restreint tes envies, ça tue un peu ta spontanéité. Tu penses à tes proches qui sont inaccessibles, tu te sens coupable, tu t’appropries l’angoisse de tous ceux qui, comme toi, doivent s’adapter. Tu t’en fais pour eux et t’angoisses pour deux.

Il y a tous ces grands discours qui t’alimentent, qui veulent te faire douter. T’en viens à te demander si tout ça est nécessaire, tu trouves que ça commence à coûter cher en privation et en restriction. Plus le temps avance, plus c’est lourd, tu vois pas le bout. Tout ce que tu veux, c’est retrouver l’avant, cet avant qui te rassurait tant.

Je voudrais te dire de miser plus sur demain que sur hier, tu seras moins déçu parce qu’hier est ailleurs.

C’est pour ça que tu résistes, parce que tu veux retourner là où t’étais en contrôle, mais tu y arrives pas, parce que les indications ont changé, la route est déviée pis toi tu cherches, tu cherches, tu cherches sans jamais y arriver.

Tu vois, le décor a changé, mais les piliers sont restés. Tes proches sont là, mais plus loin. Tes activités sont sur pause, mais tout est là, au même endroit. Tes habitudes, tes caprices, tes projets, tout est sur la glace en attendant de retrouver sa place.

Ton pire ennemi présentement, c’est ta négativité. La résilience, c’est ta meilleure alliée.

“Si tu fouilles un peu dans ton petit toi désorienté, tu vas trouver une boîte avec tout ce dont tu as besoin pour passer au travers de l’hiver, parce que t’as déjà tout ça en toi, tu l’as peut-être juste oublié.”

T’en as pas l’impression, mais tu contrôles beaucoup dans cette crise. Tu contrôles comment tu vois la situation, ce que t’en fais, comment tu peux te mettre en action. Dans tout ce qui fesse fort, dans tout ce qui te bouscule, dans tout ce nord qui revire de bord. Y’a pas de 5 à 7, mais y’a ton meilleur chum. Y’a pas de gym, mais il reste de la place dehors pour te dépenser. Y’a pas ton souper de famille du dimanche, mais y’a ta famille quelque part. Y’a pas de stabilité, mais y’a un X sur ta carte pour te rappeler d’où tu viens. Y’a peut-être pas tout ce qu’il y avait avant, mais y’a tout ce qui résiste à ce contretemps.

Il reste le vrai, les fondations. Il reste le coeur, il reste les rêves, les ambitions, et si tu fouilles un peu dans ton petit toi désorienté, tu vas trouver une boîte avec tout ce dont tu as besoin pour passer au travers de l’hiver, parce que t’as déjà tout ça en toi, tu l’as peut-être juste oublié.

Fouille un peu et tu trouveras ce bonhomme de neige que t’aimais tant réaliser, une marche dans la nuit froide, le goût d’un cappuccino. Tu trouveras sûrement un vieux chagrin que t’as surmonté, une histoire à poursuivre ou l’inspiration pour en commencer une nouvelle.

Un peu plus loin, tu tomberas sur le p’tit sapin avec ses boules à accrocher et tu te surprendras à fredonner un refrain de Noël, celui que tu chantais, enfant. Tu te souviendras alors de tout ce que tu as que personne peut t’enlever, et soudainement, tout ce chaos deviendra léger.

Hier ne sera plus présent et demain sera moins menaçant.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.