Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Star-Lord des «Gardiens de la Galaxie» est bisexuel, selon Marvel

Dans le dernier numéro de la bande dessinée, on apprend que le superhéros, joué par Chris Pratt au cinéma, a vécu une relation polyamoureuse avec un homme et une femme.
Chris Pratt interprète Star-Lord dans l'adaptation au cinéma des «Gardiens de la Galaxie».
Chris Pratt interprète Star-Lord dans l'adaptation au cinéma des «Gardiens de la Galaxie».

On en sait un peu plus sur la vie privée de Star-Lord, héros de la bande dessinée «Les Gardiens de la Galaxie». Dans le dernier numéro de la bande-dessinée, paru ces derniers jours, l’histoire révèle un pan important du passé de ce dernier: il serait bisexuel.

Alors qu’une explosion l’a transporté dans une réalité parallèle, Peter Quill, de son vrai nom, fait la rencontre sur place de deux humanoïdes à la peau bleue, comme le révèle le média spécialisé Screen Rant.

Aux côtés des dénommés Aradia et Mors, dont le physique de l’un s’apparente à celui d’une femme, et celui de l’autre à un homme, le héros va s’aventurer sur le territoire de Morinus et explorer sa sexualité. Des pages de la bande dessinée, comme celle ci-dessous, les montrent en train de partager des bains d’eau chaude, de s’embrasser et s’enlacer. Ensemble, ils vont vivre une histoire polyamoureuse.

Au cinéma, son personnage, joué par l’acteur américain Chris Pratt, a, dans les deux volets, été présenté comme ayant une profonde attirance pour Gamora, une extraterrestre à la peau verte jouée par Zoe Saldana. Rien ne disait, jusqu’ici, qu’il était aussi intéressé par les hommes.

Alors que certains se demandent si la bisexualité de Star-Lord pourra apparaître à l’écran, le magazine Têtu rappelle que son interprète fréquente assidûment une église chrétienne aux États-Unis identifiée comme étant anti-LGBTI, laissant supposer qu’il pourrait avoir quelques réticences à accepter cette part du rôle.

Ce texte a initialement été publié sur le HuffPost France.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.