Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Chats errants écrasés: Stéphane Gendron s'excuse pour ses propos controversés sur les ondes de Radio X

Shutterstock

Le maire de Huntington, Stéphane Gendron, a tenu à s'excuser pour les propos controversés qu'il a tenus à son émission Le retour de Radio X plus tôt cette semaine. Il avait admis avoir écrasé des chats errants de façon délibérée et sans remords, nouvelle qui a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Aussi sur le HuffPost Québec

Le maire Gendron admet tuer des chats

«Le 9 juillet 2013, j’ai tenu des propos largement exagérés concernant la surpopulation de chats errants constituant une nuisance dans nos milieux urbains et ruraux. Moi-même je dois faire face à une telle situation sur ma propriété, ayant plusieurs dizaines de chats errants qui viennent causer des ennuis. Je conviens que les images utilisées n’avaient aucune utilité pour faire avancer le débat sur cette question demeurée sans solution à ce jour. Pour toutes ces raisons, je m’en excuse. Il s’agit d’un ton humoristique noir inapproprié pour aborder un tel sujet.» - Stéphane Gendron

M. Gendron précise que Huntington ne dispose d'aucun refuge pour accueillir les animaux errants, mais le projet n'arrivera pas de sitôt puisque la ville n'aurait pas d'argent à consacrer pour accueillir ces animaux ni les stériliser. Il déplore l'utilisation des fonds publics «pour euthanasier un animal dont l’existence est dû à un maître irresponsable».

Fait à noter: le conseil municipal de la Ville de Huntingdon a depuis adopté un règlement rendant la stérilisation obligatoire des chats sur son territoire... aux frais des propriétaires.

Les meilleurs «photobombs» des animaux

INOLTRE SU HUFFPOST

21 chats qui se prennent pour des chapeaux

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.