Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Terrebonne et Boucherville : Un litige de 1,2 million serait à l'origine de la double tragédie (VIDÉO)

Le père de famille Michel Dubuc, trouvé mort la nuit dernière dans sa résidence de Boucherville avec ses deux fils, poursuivait pour 1,2 million de dollars l'avocat Benoit Côté qui a reçu plus tôt une balle dans la tête à son bureau de Terrebonne.

La Sûreté du Québec ne confirme pas que Michel Dubuc est le suspect dans ce qui semble être un règlement de compte suivi d'un drame familial, mais elle établit un lien clair entre les deux événements.

« Il existe un lien, mais il semble que les motifs des deux événements ne sont pas les mêmes », a indiqué la sergente Martine Asselin, de la SQ, lors d'un point de presse vendredi après-midi.

Deux drames

Vers 17 h 15 jeudi, une fusillade éclate dans le bureau des avocats Côté et Gosselin, montée des Pionniers, à Terrebonne. L'avocat Benoît Côté et une employée reçoivent une balle dans la tête. On craint toujours pour leur vie. Le drame s'est produit alors que des dizaines de personnes travaillaient à proximité.

Quelques heures plus tard, à Boucherville, les policiers répondent à un appel d'une citoyenne inquiète. Ils découvrent vers minuit et demi les corps de M. Dubuc et de ses deux fils, Jérémie et Gabriel Dubuc, dans leur maison en feu.

Selon Martine Asselin, de la SQ, l'enquête à Terrebonne a mené les policiers à la maison de Boucherville.

Le suspect poursuivait l'avocat pour 1,2 million

Michel Dubuc connaissait l'avocat Benoit Côté, puisqu'il l'a représenté à au moins deux reprises, notamment en 2011.

En 2013, Michel Dubuc a intenté une poursuite de 1,2 million de dollars contre Me Côté et deux autres personnes à qui il avait prêté 500 000 $ en novembre 2010. L'argent devait servir à un client et ami de Me Côté qui souhaitait acheter le bar DrugStore. Les emprunteurs devaient lui rembourser l'argent au plus tard en mai 2011.

Selon les documents de la poursuite, Michel Dubuc hésitait à prêter l'argent, mais son avocat, en qui il avait confiance, s'est porté garant du prêt. Il a également obtenu des garanties hypothécaires, ce qui l'a convaincu d'aller de l'avant. Mais les 500 000 $ ne lui ont jamais été remboursés, jusqu'à atteindre 1,2 million de dollars avec les intérêts.

Selon la police, une des trois personnes trouvées mortes à Boucherville aurait quitté la résidence avant de rentrer plus tard. Cette personne aurait incendié la maison et se serait enlevé la vie. La police ne cherche pas de tireur pour la fusillade de Terrebonne.

Voir aussi - Fusillade à Terrebonne

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.