Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La preuve que Transports Canada est le ministère le plus drôle à Ottawa

Quand ils ne sont pas occupés à modifier les chansons de Justin Bieber, ils se creusent la tête pour rendre la sécurité routière « sexy » à temps pour la Saint-Valentin.

Les fonctionnaires de Transports Canada passent par mille et un chemins pour s’assurer que leurs messages soient vus et lus sur les médias sociaux. Et si l’on prend la peine de bien lire, on s’aperçoit qu’ils sont pas mal troll.

OK, c’est Santé Canada qui a émis l’avis pour le rappel de la DeLorean, mais Transports Canada a relayé la blague, le 21 octobre 2015. Marty McFly et Doc Brown, les deux personnages de Retour dans le futur, auraient effectué leur voyage ce jour-là.

Les roses sont rouges, les violettes sont bleues…

Et si Twitter était mieux que Tinder?

La chanson Sorry pour rappeler la limite de liquides permise aux contrôles de sécurité à l’aéroport… Fallait y penser!

Le ministre des Transports, Marc Garneau, esquisse un sourire lorsque le HuffPost le questionne à ce sujet. À côté, la horde de journalistes cherche à le questionner sur l’aide financière de Bombardier.

Avant la période des Fêtes, l’ancien astronaute énonçait les directives de sécurité pour l’utilisation d’un drone, un « cadeau populaire » à Noël, par le biais de vidéos.

Dans une autre capsule, il explique que le père Noël et ses rennes sont autorisés à décoller le 25 décembre pour aller porter les cadeaux aux enfants.

Sa carrière d’acteur pourrait-elle se poursuivre? « Si on m’invite à le faire, oui, absolument. J’aime beaucoup ça. C’est l’occasion de communiquer avec les gens. »

« Je suis sur les médias sociaux de toute façon avec Facebook et je gazouille! Alors, je pense que c’est un véhicule qui peut être utile », dit Marc Garneau.

Du côté de Transports Canada, les responsables des médias sociaux reconnaissent qu’ils doivent faire appel à l’humour et à un vocabulaire plus « léger » pour rejoindre les Canadiens.

« Notre but principal, c’est d’informer nos lecteurs et la population canadienne des conseils en sécurité. Mais si on se limite au langage administratif, on ne capte pas l’attention des gens », explique Roxane Marchand, gestionnaire par intérim des médias sociaux.

La porte-parole dit que le ministère a toujours utilisé l’humour au fil des années et que le changement de gouvernement n’y est pour rien. Que ce soit un rappel de voitures, des consignes de sécurité ou des annonces ponctuelles, toutes les raisons sont bonnes pour faire des blagues.

« C’est important pour nous de trouver un équilibre entre ce qui est intéressant et ce qui est important. Si nos messages de sécurité ne sont pas intéressants, ils ne seront pas retenus par la population. »

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.