Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le tweet viral de Santé publique Ottawa n'était pas une «erreur», mais plutôt une «leçon»

«Bruce» n'est pas réel, mais les conseils de santé publique le sont.

Dimanche, en cette soirée de Super Bowl où bien des marques essayaient de devenir virale de diverses manières, un nom improbable est ressorti du lot sur Twitter: Santé publique Ottawa.

L’agence de santé publique de la capitale du Canada n’est pas étrangère à la chose, s’étant souvent attiré des éloges tout au long de la pandémie pour ses graphiques faciles à lire et ses conseils sexuels en pandémie.

Après le match de dimanche, qui a vu Tom Brady et ses Buccaneers vaincre les champions en titre, Santé publique Ottawa a tweeté ses félicitations avec ce qui semblait bien être une erreur, en français et en anglais.

Le tweet semblait contenir une image avec un espace réservé que quelqu’un aurait oublié de remplir. Cette personne serait Bruce, apprend-on d’ailleurs dans le tweet en anglais.

Le tweet est rapidement devenu viral, de nombreux utilisateurs relevant l’erreur de Bruce.

Alors que le tweet devenait viral dimanche, Santé publique Ottawa a profité de son omniprésence pour y diffuser des messages de santé publique en temps de pandémie, avec des rappels sur le port du masque et sur la distanciation sociale.

Mais attendez, Bruce n’existe pas vraiment?

Tout cela n’était en fait qu’un piège. Lundi matin, l’agence n’a pas tardé à annoncer que le tweet n’était en réalité qu’une blague et que Bruce n’existait pas réellement.

Elle a indiqué que l’objectif du tweet initial était de glisser un message de santé publique derrière une blague sur Twitter.

Et comme il s’agit d’une agence de santé publique, Santé publique Ottawa a profité de l’occasion pour donner à tous une leçon sur la désinformation en ligne. L’agence a souligné certains signes qui pouvaient éveiller les soupçons.

(On notera au passage qu’au moment de mettre en ligne, toutes ces explications n’étaient disponibles que sur la version anglaise du compte de l’agence.)

«La désinformation a des conséquences qui vont bien au-delà du bien-être de Bruce», lit-on dans un tweet.

L’agence dispose d’ailleurs d’une page Web entière consacrée à la désinformation en ligne sur la santé publique et la science.

Donc, s’il y a trois choses que vous pouvez retenir du Super Bowl dimanche, c’est que Tom Brady jouera probablement au football pour toujours, il ne faut pas faire confiance à tout ce que vous lisez en ligne, et portez donc un masque!

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.