Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le candidat conservateur Gilles Guibord remercié en raison de ses propos sexistes

Parti conservateur du Canada

Le candidat conservateur dans Rosemont-La-Petite-Patrie, Gilles Guibord, a été remercié, jeudi, après que des propos sexistes aient refait surface, confirme Le Huffington Post Québec.

Des captures d’écran de ses commentaires sous des chroniques ou des articles ont créé des remous dans les médias sociaux. Elles ont d’abord été publiées dans un billet de blogue.

« Je pense que les rapports homme-femme n’ont pas été déterminés par la religion, mais par les rapports de forces bien avant les religions. L’homme étant plus fort que la femme, la femme s’est placée sous sa protection », écrivait-il en réponse à une certaine Athéna le 13 février 2014.

« Croyez-vous que dans les couples homosexuels, les rapports d’autorité de l’un sur l’autre n’existent pas? » poursuit-il.

D’autres de ses critiques ciblent les Premières nations qui « ont refusé depuis toujours d’intégrer la culture européenne » ou encore Gilles Duceppe qui serait un « fou de Staline » à son avis.

Gilles Guibord a maintes fois changé d’allégeance politique. Il était péquiste avec René Lévesque, bloquiste de la première heure, candidat pour l’ADQ et candidat pour l’Unité nationale aux dernières élections provinciales.

Questionné à ce sujet en juillet par La Presse Canadienne, le Parti conservateur avait dit ne pas être préoccupé par le passé de son candidat.

Jeudi, son agente officielle Bertrane Royer s'est refusée à tout commentaire. « Ça s'est passé entre le parti et lui », a-t-elle dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Jerry Bance (PCC)

Ces candidats qui ont abandonné la lutte électorale en 2015

Popular in the Community

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.