Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un passager, Dogan Akkaya, force un avion d'Air Transat à faire demi-tour vers Montréal

Un jeune homme de 25 ans, Dogan Akkaya, fera face à une accusation d'incitation à craindre des activités terroristes après avoir forcé un vol d'Air Transat à rebrousser chemin. Selon le SPVM, il sera également accusé de voie de fait, menaces, méfait et atteinte à la sécurité d'un aéronef.

Le vol TS100 avait quitté l'aéroport Montréal-Trudeau en direction d'Istanbul dimanche soir quand il a dû faire demi-tour après que le passager eut tenu des propos menaçants. L'appareil, un Airbus A330, avait 316 passagers à son bord.

Le passager impliqué dans l'incident, un jeune homme âgé de 25 ans, aurait eu un «comportement agressif, tout en faisant des menaces», a indiqué Debbie Cabana, porte-parole d'Air Transat.

Hier soir, la compagnie aérienne n'était pas en mesure de préciser la nature exacte des menaces proférées par l'individu.

Air Transat a souligné qu'une telle situation était peu fréquente et que la décision de revenir à l'aéroport incombait au commandant de vol.

L'avion devait repartir dimanche en fin de soirée ou pendant la nuit.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.