Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

États-Unis : l'auteur présumé de la tuerie de Charleston, Dylann Roof, est arrêté, selon CNN (VIDÉO)

Activement recherché par une centaine de policiers, le présumé auteur de la fusillade survenue dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, a été arrêté. Dylann Roof, 21 ans, est soupçonné d'avoir ouvert le feu dans l'église historique Emanuel African Methodist Episcopal Church, faisant neuf victimes.

Ce sont des agents du FBI, rapidement mis à contribution, qui ont identifié le suspect originaire de la région de Columbia, la capitale de la Caroline du Sud. Les photos diffusées par la police montrent un homme blanc d'environ 1,80 m portant un jean et des bottes. Une autre photo montre la petite voiture de couleur foncée qui lui a servi à prendre la fuite.

L'oncle du suspect, Carson Cowles, a indiqué à l'agence Reuters qu'une perquisition avait eu lieu, jeudi matin, au domicile de la mère du jeune homme. M. Cowles a précisé que son neveu avait reçu un pistolet de calibre 45 pour son anniversaire.

Le suspect est décrit par son oncle comme un jeune homme réservé. Il a toutefois dû faire face à la justice à deux reprises au cours de la dernière année pour une affaire de drogue et une autre pour violation de la propriété privée.

Le département américain de la Justice a ouvert une enquête fédérale pour « crime haineux ». Une telle enquête implique la division « Droits civiques » du Département de la Justice, le FBI et le bureau local du Département fédéral de la Justice. Cette enquête sera menée « parallèlement et en coordination avec celle de l'État de Caroline du Sud ».

« Ne tentez pas de l'approcher si vous le voyez », a enjoint le chef de la police de Charleston, Greg Mullen, jeudi matin, au cours d'une conférence de presse. « Ne le suivez pas non plus en voiture », a prévenu M. Mullen en invitant la population à communiquer avec la police.

Le chef Mullen soutient qu'il n'a aucune raison de croire que le tireur a quitté la région de Charleston, mais que la police diffuse tout de même de l'information sur le tueur et son véhicule à travers le pays.

« Ce suspect est dangereux », a déclaré le maire de Charleston, Joseph Riley fils. « Nous avons besoin de toutes les informations possibles pour parvenir à l'arrêter. »

« Nous allons nous assurer qu'il paie le prix pour l'horrible crime qu'il a commis. »

— Joseph Riley fils

Le tueur s'est assis dans l'église historique de Charleston, fréquentée par la communauté noire de la région, où il a participé à l'étude de la Bible pendant près d'une heure avant d'ouvrir le feu sur les fidèles, vers 21 h. Il a pris le temps d'expliquer son geste à ses victimes avant de leur tirer dessus à bout portant. Il aurait rechargé son arme à cinq reprises, semant la mort et la terreur, avant de prendre la fuite.

L'individu a tué neuf personnes - six femmes et trois hommes - en plus d'en blesser une dixième. Le pasteur de l'église, Clementa Pinckney, qui était également sénateur de l'État de Caroline du Sud, est au nombre des victimes.

Un acte « intolérable et incroyable »

« La seule raison pour laquelle une personne peut entrer dans une église et abattre des gens en train de prier est la haine », a estimé Joe Riley, le maire de Charleston, dénonçant devant la presse un acte « intolérable et incroyable ».

Un peu plus tôt, une alerte à la bombe a été lancée près du lieu de la fusillade. Les personnes qui se trouvaient dans le secteur ont été priées par la police de se tenir à l'écart.

Les meurtres de Charleston surviennent à un moment où les États-Unis sont ébranlés par une série d'homicides à caractère racial.

La région de Charleston a notamment été secouée par l'un de ces événements tragiques lorsqu'un policier blanc, Michalel Slager, a abattu Walter Scott de plusieurs balles dans le dos. L'homme noir, non armé, tentait de s'enfuir lorsque le policier a ouvert le feu pour l'abattre de plusieurs balles dans le dos.

Le policier a été accusé de meurtre, mais les tensions raciales demeurent vives.

Plusieurs politiciens ont réagi à la nouvelle dans la nuit. Le candidat républicain à la présidentielle Jeb Bush, qui a annulé une visite jeudi à Charleston à la suite des événements, a indiqué sur Twitter que ses pensées et prières « vont aux individus et aux familles touchées par les tragiques événements ».

« Des nouvelles terribles de Charleston - mes pensées et mes prières sont avec vous tous », a aussi tweeté Hillary Clinton, candidate démocrate à la présidentielle, qui était en réunion électorale à Charleston mercredi.

INOLTRE SU HUFFPOST

ASSOCIATED PRESS
Lisa Doctor joins a prayer circle down the street from the Emanuel AME Church early Thursday, June 18, 2015 following a shooting Wednesday night in Charleston, S.C. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Worshippers gather to pray in a hotel parking lot across the street from the scene of the shooting. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
The steeple of Emanuel AME Church is visible as police close off a section of Calhoun Street (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Police stand outside the Emanuel AME Church following the shooting (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
An FBI agent walks across the street from the Emanuel AME Church following the shooting. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Worshippers gather to pray in a hotel parking lot across the street from the Emanuel AME Church (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Worshippers gather to pray down the street from the Emanuel AME Church. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Worshippers embrace following a group prayer across the street from the Emanuel AME Church. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Lisa Doctor joins a prayer circle down the street from the Emanuel AME Church. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Police close off a section of Calhoun Street. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Worshippers embrace following a group prayer across the street from the scene of the shooting. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
A distraught man is comforted as a group of concerned people arrive inquiring about the shooting. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Police walk down the street from the Emanuel AME Church. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Police stand outside the Emanuel AME Church following the shooting. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
A man looks on as a group of people arrive inquiring about the shooting. (AP Photo/David Goldman)
ASSOCIATED PRESS
Police stand outside the Emanuel AME Church. (AP Photo/David Goldman)

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.