Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Valérie Plante encourage la dénonciation des partys à Noël

Elle fait toutefois appel à la bonne volonté de tous pour ne pas en arriver là.
La mairesse de Montréal Valérie Plante lors d'une conférence de presse en septembre dernier.
Ryan Remiorz/PC
La mairesse de Montréal Valérie Plante lors d'une conférence de presse en septembre dernier.

«C’est la chose à faire», a fait valoir la mairesse de Montréal, Valérie Plante, jeudi après-midi, en commentant la délation des partys qui pourraient avoir lieu durant le temps des Fêtes. Les mesures sanitaires contre la COVID-19 interdisent les rassemblements en zone rouge pour cette période.

«Mais en même temps, il faut comprendre que le SPVM agit en ordre de priorité d’appels. Ce n’est pas ce qui va garantir que d’un coup, un policier va débarquer à la maison», a-t-elle tempéré.

Elle a appelé à la retenue, enjoignant les citoyens à respecter les consignes malgré l’envie de se rassembler.

Mme Plante s’est exprimée sur le sujet dans le cadre d’une conférence avec le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) où était annoncée la création d’une équipe dédiée à la lutte contre le trafic d’armes (ELTA).

Prenant la parole, le chef du SPVM, Sylvain Caron, a affirmé que les policiers allaient être prêts à intervenir les 24 et 25 décembre. Il a souligné qu’il aurait le personnel suffisant pour répondre aux appels, tout en précisant que les policiers devraient travailler avec discernement, comme depuis le début de la pandémie.

À VOIR AUSSI: 10 bons vins québécois à la SAQ

10 bons vins québécois à la SAQ
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.