Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Vidéos érotiques à la bibliothèque: une Windsoroise plaide coupable

Une femme, qui se surnommait Lilsecrett sur Internet, a plaidé coupable à une accusation d'action indécente dans un lieu public, après s'être livrée et avoir diffusé des spectacles érotiques en direct de bibliothèques de Windsor.

Alexandria Morra a été condamnée à payer une amende de 250 $, en plus d'être en probation durant un an.

La police avait enquêté sur elle, après que CBC eut exposé l'affaire.

La femme de 22 ans utilisait son ordinateur portable pour se livrer à au moins 52 spectacles érotiques, de novembre à janvier dernier, avant d'être vue et d'être bannie des lieux. Durant ses vidéos, la femme a entre autres montré sa poitrine nue à la caméra, en plus de se masturber et d'utiliser des jouets érotiques. Au moins l'une de ses prestations lui a rapporté 1500 $.

Honteuse

Le juge Greg Campbell a appelé à son sens civique, en imposant la peine, lundi matin.

« Ayez un peu de respect pour vous-mêmes, les autres et votre communauté. »

Greg Campbell, juge

Son avocat, Pat Ducharme, a raconté au juge que sa cliente était gênée de savoir que d'autres personnes étaient maintenant au courant de ce qu'elle faisait. Ses parents, a-t-il ajouté, sont fâchés.

Me Ducharme ajoute que la jeune femme est désolée et qu'elle ne fait plus de spectacles érotiques.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les stars du porno au naturel

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.